Londres re­porte sa dé­ci­sion sur Hinkley Point

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE -

SÉ­RIEUSE DÉ­CON­VE­NUE pour EDF. Alors que le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du groupe a vo­té avant-hier le lan­ce­ment du pro­jet Hinkley Point (la construc­tion de deux ré­ac­teurs de type EPR au sud de l’An­gle­terre), la réunion de si­gna­ture du contrat qui de­vait avoir lieu hier à Londres a été an­nu­lée par la par­tie an­glaise à la der­nière mi­nute. Le nou­veau mi­nistre du Com­merce et de l’Ener­gie bri­tan­nique, Greg Clark, a es­ti­mé qu’il de­vait « à pré­sent ana­ly­ser soi­gneu­se­ment tous les as­pects de ce pro­jet et [pren­drait] sa dé­ci­sion au dé­but de l’au­tomne ». Or, pour EDF, la crainte est forte qu’après le Brexit, le nou­veau gou­ver­ne­ment ne re­mette en cause les en­ga­ge­ments pris par le pré­cé­dent. Du cô­té des syn­di­cats de la fi­lière éner­gie, l’op­po­si­tion à Hinkley Point reste forte. « Ce pro­jet met en risque EDF et, au-de­là, la fi­lière nu­cléaire », ont ré­agi la CGT, la CFE-CGC et FO hier ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.