Le tweet hon­teux d’une élue bres­toise

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ -

L’ÉLUE D’OPPOSITION de gauche (ex-EELV) Ju­lie Le Goïc se re­trouve au centre d’un ou­ra­gan de ré­ac­tions hai­neuses de­puis son post, mar­di, d’un tweet pro­vo­ca­teur et una­ni­me­ment condam­né à pro­pos de l’as­sas­si­nat du père Ha­mel, à Saint-Etienne-du-Rou­vray : « Du coup, le prêtre mort en mar­tyr, il a le droit à 70 en­fants de choeur au pa­ra­dis ? » Al­lu­sion dou­teuse aux scan­dales pé­do­philes qui ont écla­bous­sé l’Eglise ces der­nières an­nées.

Ju­lie Le Goïc a re­con­nu de­puis avoir « eu tort de mettre sur les ré­seaux so­ciaux » cette « blague de très mau­vais goût ». Une « conne­rie » que cette an­cienne ad­jointe au maire à la san­té dit re­gret­ter. Mais ça n’a pas ar­rê­té le flot de ré­ac­tions très vio­lentes (in­jures, ap­pels au viol, au meurtre…) que sa sor­tie a sus­ci­tées sur les ré­seaux so­ciaux, no­tam­ment éma­nant de l’ex­trême droite. Le pa­tron du PS bres­tois Marc Coa­ta­néa a, lui, de­man­dé à Ju­lie Le Goïc « des ex­cuses, sans dé­lai », tout en pré­ci­sant condam­ner « les tweets hai­neux au­tant que son propre pro­pos, to­ta­le­ment in­qua­li­fiable ».

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.