« Grâce à lui, les ho­mos ne se cachent plus »

Bran­don,

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - Mar­ce­la, ca­tho­lique po­lo­naise de Poz­nan

des per­sonnes ap­par­te­nant plei­ne­ment à la com­mu­nau­té chré­tienne et à ne plus se fo­ca­li­ser sur nos com­por­te­ments sexuels. Ce­la ne passe pas par une ré­vo­lu­tion car l’Eglise ne la sup­por­te­rait pas mais par une évo­lu­tion, pas à pas », sug­gère-t-elle.

Mar­ce­la dé­nonce les pro­pos ho­mo­phobes d’une par­tie de son cler­gé. « Un prêtre a dit un jour qu’il avait en­vie de vo­mir quand il voyait des ho­mo­sexuels. Il y a aus­si des mou­ve­ments ra­di­caux qui af­firment qu’ils veulent nous tuer et qui, pour­tant, dis­tri­buent la Bible. »

Bran­don, 58 ans, Ir­lan­dais ins­tal­lé aux Etats-Unis, re­mer­cie, lui aus­si, Fran­çois. « Grâce à lui, les ho­mos ne se cachent plus », en­cense-t-il. Mais dé­sor­mais, au-de­là des « signes d’es­poir », il exige de la part du Saint-Père des actes forts. « On ne nous donne pas de res­pon­sa­bi­li­tés. On veut une place égale. Les ho­mos ont beau­coup à ap­por­ter aux pa­roisses en ma­tière de to­lé­rance mais aus­si de souf­frances », confie ce­lui qui a ren­con­tré son fu­tur ma­ri il y a vingt ans, lors d’une messe à New York.

Il in­vite, sans vrai­ment y croire, le di­gni­taire ar­gen­tin à « un chan­ge­ment des dogmes ». « Un ma­riage, même pour l’Eglise, ça peut être aus­si entre deux hommes ou deux femmes », lâche-t-il, non loin d’une pein­ture au mur re­pré­sen­tant deux saints amou­reux.

« C’est le pre­mier pape qui a des mots pour notre com­mu­nau­té »

Cra­co­vie (Po­logne), ven­dre­di. Dans la li­gnée des dé­cla­ra­tions du pape Fran­çois, Bran­don es­père dé­sor­mais da­van­tage : « Un ma­riage, même pour l’Eglise, ça peut être aus­si entre deux hommes ou deux femmes. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.