Six mois avec sur­sis pour avoir dé­po­sé des lar­dons à la mos­quée

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ -

UN HOMME se di­sant « cho­qué » et « per­tur­bé » par l’as­sas­si­nat du père Ha­mel par des dji­ha­distes a été condam­né à six mois de pri­son avec sur­sis à Nan­cy (Meurthe-etMo­selle) pour avoir, en ré­ac­tion à cet at­ten­tat, dé­po­sé des lar­dons de­vant une mos­quée en Lor­raine.

Le pré­ve­nu, un char­cu­tier trai­teur au chô­mage, âgé de 38 ans, était ju­gé ven­dre­di de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel, en com­pa­ru­tion im­mé­diate, pour « violences com­mises en rai­son de l’ap­par­te­nance à une re­li­gion ». Quelques heures après l’at­ten­tat de Saint-Etienne-du-Rou­vray (Seine-Ma­ri­time), il s’était ren­du mar­di après-mi­di à la mos­quée de Tom­blaine, en ban­lieue de Nan­cy. « Très per­tur­bé par l’as­sas­si­nat du prêtre le jour même », et « plein de haine », se­lon ses propres termes, l’homme a dé­po­sé des lar­dons dans la boîte aux lettres de la mos­quée, puis a « tar­ti­né » la porte de cette boîte avec le reste des lar­dons. « C’est un acte com­plè­te­ment idiot, a com­men­té son avo­cate, Me Isa­belle Bau­mann. Les gens ré­agissent à chaud puis ils le re­grettent. Il s’est ex­cu­sé, il était confus. »

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.