Clin­ton et Trump s’écharpent sur les mu­sul­mans

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - C.D.S.

MÊME PAS LE TEMPS de souf­fler ! A peine closes les conven­tions de leur par­ti res­pec­tif, les deux ri­vaux à la pré­si­den­tielle amé­ri­caine se sont af­fron­tés à dis­tance hier, au­tour du cas d’une fa­mille mu­sul­mane. Le ré­pu­bli­cain Do­nald Trump, qui a mul­ti­plié ces der­niers mois les dé­cla­ra­tions à l’em­porte-pièce contre l’is­lam, s’en est cette fois pris hier à la té­lé­vi­sion au père d’un sol­dat amé­ri­cain mu­sul­man dé­cé­dé en Af­gha­nis­tan en 2004. Ce père, Khizr Khan, d’ori­gine pa­kis­ta­naise, avait étrillé le can­di­dat Trump jeu­di lors de la conven­tion dé­mo­crate : « Vous n’avez rien sa­cri­fié, vous n’avez per­du per­sonne. » Ré­ponse de Trump : « Ce sont les plumes d’Hilla­ry (Clin­ton) qui ont ré­di­gé ça ? » s’est in­ter­ro­gé le can­di­dat pour dé­non­cer une ma­ni­pu­la­tion de son ad­ver­saire. Avant de tan­cer la mère du sol­dat, res­tée si­len­cieuse à la tri­bune dé­mo­crate jeu­di pen­dant que son ma­ri par­lait : « Elle n’avait pro­ba­ble­ment pas le droit de dire quoi que ce soit », a osé le mil­liar­daire. Celle-ci a ré­tor­qué hier qu’elle n’avait pas eu la force de par­ler, pen­dant que son ma­ri dé­non­çait « l’âme noire » de Trump. Clin­ton, elle, a en­fon­cé le clou : « Tous les Amé­ri­cains doivent sou­te­nir les Khan et toutes les fa­milles qui ont per­du des en­fants morts au ser­vice de leur pays. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.