Re­prise contra­riée pour le Ra­cing

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Laurent Tra­vers, co­en­traî­neur du Ra­cing QUEN­TIN VASLIN

REN­TRÉE DES CLASSES dif­fi­cile pour le Ra­cing 92. Les cham­pions de France en titre n’ont pu s’en­vo­ler comme pré­vu pour Saint-La­ry-Sou­lan (Hautes-Py­ré­nées), en vue de leur stage de pré­pa­ra­tion d’avant­sai­son. L’avion des Ra­cing­men est res­té cloué au sol à cause de la grève des hô­tesses et ste­wards d’Air France. « Le vol a été an­nu­lé », dé­plore Laurent Tra­vers, co­en­traî­neur du club fran­ci­lien. Un contre­temps dont le staff se se­rait bien pas­sé. Dé­jà contraints de re­prendre en der­nier pour res­pec­ter les quatre se­maines obli­ga­toires de va­cances des joueurs, les vain­queurs du Top 14 connaissent une pré­pa­ra­tion d’avant-sai­son com­pli­quée. « On a re­pris tard et, vu la si­tua­tion, on al­lait perdre deux jours de voyage. C’est trop long. On va donc res­ter au centre d’en­traî­ne­ment (NDLR : au Ples­sis-Ro­bin­son, dans les Hauts-de-Seine) toute la se­maine », confie, fa­ta­liste, le coach fran­ci­lien.

De re­tour sur les ter­rains vingt-six jours après leurs ri­vaux du Stade Fran­çais, les co­équi­piers de Szar­zews­ki vont de­voir op­ti­mi­ser le peu de temps à leur dis­po­si­tion. C’est fi­na­le­ment vendredi ma­tin que les vice-cham­pions d’Eu­rope par­ti­ront à Tou­louse pour y dis­pu­ter leur pre­mière ren­contre de pré­pa­ra­tion pré­vue le soir même, à 20 h 45, à Er­nest-Wal­lon.

Si les joueurs vont bé­né­fi­cier de très bonnes condi­tions à Pa­ris pour les en­traî­ne­ments de la se­maine, le staff re­grette sur­tout l’ab­sence de stage, in­dis­pen­sable pour la mise en place d’une vie du groupe : « Pen­dant les stages, les joueurs sont très proches, sur­tout le soir, pen­dant les dî­ners. En res­tant en ré­gion pa­ri­sienne, ils ren­tre­ront chez eux pour les soi­rées. Avoir moins de co­hé­sion, c’est ce que je re­grette le plus. »

Le duo d’en­traî­neurs Tra­vers et La­bit, com­plé­té par Ro­nan O’Ga­ra, a quand même fixé les bases d’une se­maine qui s’an­nonce stu­dieuse. « Le ma­tin, nous al­lons nous fo­ca­li­ser sur le phy­sique, avec beau­coup d’exer­cices de ren­for­ce­ment mus­cu­laire. L’après-mi­di, nous vou­lons pri­vi­lé­gier le rug­by pour re­trou­ver des sen- sa­tions », dé­taille Laurent Tra­vers.

Mais le temps presse. Le cham­pion doit être d’at­taque pour le 20 août pour la pre­mière jour­née du Top 14, à Bor­deaux, contre l’Union Bor­deaux-Bègles. « L’im­por­tant, c’est de faire ce qu’il faut. Bor­deaux a re­pris beau­coup plus tôt que nous, il faut qu’on leur ré­ponde phy­si­que­ment. On va tout faire pour ça. »

Dans ce contexte par­ti­cu­lier, dif­fi­cile pour Laurent Tra­vers d’évo­quer des ob­jec­tifs. « On est réa­listes, l’ob­jec­tif est d’être prêts pour le pre­mier match. Après un mois de com­pé­ti­tion, on fe­ra un pre­mier bi­lan. Là on sau­ra ce à quoi nous pour­rons pré­tendre cette sai­son. » Le tech­ni­cien le sait, son équipe est très at­ten­due cette sai­son. « Au­jourd’hui, nous sommes l’équipe à battre. Mal­heu­reu­se­ment, notre pré­pa­ra­tion est tron­quée, mais il ne faut pas que la mésa­ven­ture du Stade Fran­çais nous ar­rive », conclut lu­ci­de­ment le coach du Ra­cing 92.

« Il ne faut pas que la mésa­ven­ture du Stade Fran­çais nous ar­rive »

Le Ra­cing 92, co­en­traî­né par Laurent Tra­vers (ci-des­sus), est le der­nier club a avoir re­pris afin de res­pec­ter les quatre se­maines obli­ga­toires de va­cances pour les joueurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.