Har­ry Pot­ter est pa­pa

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES - A.G.

Elle a fê­té ses 51 ans hier. Et la veille, sa­me­di, avec un peu d’avance, J.K. Row­ling cé­lé­brait la re­nais­sance de sa créa­ture, le sor­cier au suc­cès pla­né­taire, son cher Har­ry ! Jour de foule sa­me­di après­mi­di à Londres au Pa­lace Theatre, dans le West End, où se jouait la pre­mière mon­diale d’« Har­ry Pot­ter et l’en­fant mau­dit ». Sur le ta­pis rouge, la ro­man­cière et créa­trice de la sa­ga, ain­si que le nou­veau maire de Londres, Sa­diq Khan. Di­vi­sé en deux re­pré­sen­ta­tions d’en­vi­ron deux heures trente cha­cune, le spec­tacle — cinq heures en tout, donc — se dé­roule dix-neuf ans après « Har­ry Pot­ter et les re­liques de la mort », sep­tième et der­nier livre de la sa­ga for­gée par J.K. Row­ling, pa­ru en 2007. Le show, avec le co­mé­dien Ja­mie Par­ker dans le rôle du gé­nie de l’école des sor­ciers de­ve­nu adulte, a été ro­dé lors de huit se­maines de ré­pé­ti­tions pu­bliques à Londres. Les cri­tiques, très fa­vo­rables, ont confir­mé que la pièce se di­ri­geait vers un suc­cès com­mer­cial. « Le théâtre bri­tan­nique n’a rien connu de tel de­puis des dé­cen­nies, écri­vait le Dai­ly Te­le­graph hier. Ça vous prend, ça vous re­mue, ça vous en­chante. » Pour le ma­ga­zine amé­ri­cain « Va­rie­ty », la pièce, qui re­lève du « théâtre to­tal », « en­sor­celle » : « Il y a vingt ans, Har­ry Pot­ter a conver­ti toute une gé­né­ra­tion à la lec­ture. L’En­fant mau­dit pour­rait faire la même chose avec le théâtre. »

Londres (Royaume-Uni), sa­me­di. On re­trouve sur scène les per­son­nages de la sa­ga (de gauche à droite) : Dra­co (Anthony Boyle) et son fils Scor­pius (Alex Price), Gin­ny (Pop­py Miller), Har­ry (Ja­mie Par­ker) et leur fils Al­bus (Sam Clem­mett), Her­mione (No­ma Du­mez­we­ni) et Ron (Paul Thorn­ley).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.