Vacances sur le qui-vive

EXÉ­CU­TIF. Pour Hol­lande, Valls et les mi­nistres en charge de la sé­cu­ri­té de la France, les congés s’an­noncent par­ti­cu­liè­re­ment ro­gnés, en rai­son des me­naces d’at­ten­tats. A peine le temps de souf­fler avant la pré­si­den­tielle.

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - Thier­ry Man­don, se­cré­taire d’Etat CHARLES SA­PIN FRÉ­DÉ­RIC GERSCHEL ET PHI­LIPPE MARTINAT

AU SOM­MET DE L’ETAT, les vacances lais­se­ront cet été un sou­ve­nir étrange. Et, à coup sûr, un goût de trop peu. Tra­di­tion­nel­le­ment, les membres du gou­ver­ne­ment s’ac­cordent entre deux et trois se­maines de re­pos après le der­nier Conseil des mi­nistres (qui au­ra lieu cette an­née de­main, le 3 août). « Cette fois, c’est un été par­ti­cu­lier, mar­qué par la pré­gnance du ter­ro­risme, sans doute en­core plus que l’an der­nier », re­con­naît-on dans l’en­tou­rage du chef de l’Etat. Consé­quence, Fran­çois Hol­lande a ex­pres­sé­ment de­man­dé à Ma­nuel Valls (Ma­ti­gnon), Jean-Yves Le Drian (Dé­fense), Bernard Ca­ze­neuve (In­té­rieur), Jean-Marc Ay­rault Moins bling-bling que la dune du Pi­lat, pas aussi bo­bo que l’île de Ré. L’île d’Yeu n’en fi­nit pas de faire des émules chez les va­can­ciers en quête de tran­quilli­té. Chez les po­li­tiques qui, après une an­née agi­tée, as­pirent à quelques jours de re­pos, c’est car­ré­ment un must. Cet été, pas moins de cinq mi­nistres po­se­ront leurs ba­gages sur ce pe­tit bout de Ven­dée. En pa­triarche, Mi­chel Sa­pin fe­ra l’éter­nel ha­bi­tué : « J’y viens chaque été de­puis mes 17 ans. J’y ai connu le charme de l’ado­les­cence, de l’âge adulte, de la pa­ter­ni­té, du mû­ris­se­ment et, main­te­nant, de la grande pa­ter­ni­té », re­cense le pa­tron de Ber­cy, vi­si­ble­ment pres­sé de s’y rendre. Le mi­nistre des Fi­nances l’as­sure à notre jour­nal : « Hor­mis ceux et celles que j’em­mène pê­cher sur mon pe­tit ba­teau à mo­teur de 6 che­vaux, je ne vois per­sonne ! Nor­mal, je pêche tôt le ma­tin et tard le soir. Les plages sont vides. Un vrai bon­heur. » Pour fê­ter ce dé­but de trêve es­ti­vale, ren­dez-vous a tou­te­fois été don­né à un autre ha­bi­tué de l’île : son col­lègue du se­cré­ta­riat d’Etat à la Sim­pli­fi­ca­tion, Jean-Vincent Pla­cé, avec qui il dî­ne­ra en ter­rasse mer­cre­di soir, dès leur ar­ri­vée. Char­mé par la beau­té de la Côte Sau­vage il y a deux ans, le se­cré­taire (Affaires étran­gères) et Jean-Jacques Ur­voas (Jus­tice) d’être joi­gnables à tout mo­ment pen­dant leurs vacances. Il fe­ra un point quotidien avec les trois pre­miers sur l’ac­tua­li­té au té­lé­phone, voire en tête-à-tête.

Les mi­nistres ré­ga­liens ne s’éloi­gne­ront donc guère de Paris, du moins en temps de tra­jet. Valls pas­se­ra plu­sieurs jours en fa­mille dans une mai­son d’amis si­tuée dans les Al­pilles (Bouches-du-Rhône). Le Pre­mier mi­nistre de­vrait faire re­lâche après le der­nier Conseil mais ef­fec­tue­ra en­suite au moins une sortie d’Etat char­gé de l’Enseignement pu­blic et de la Re­cherche, Thier­ry Man­don, y re­vient lui aussi de­puis. « C’est tran­quille et loin de tout. Pas be­soin de voi­ture, vous faites tout à vé­lo. C’est bien pour les enfants », té­moigne-t-il. Un coin de paradis qui se mé­rite ce­pen­dant : « Il faut compter trois quarts d’heure de ba­teau pour y ac­cé­der, après une heure de bus de­puis Nantes », dé­taille le se­cré­taire d’Etat. Bref, une des­ti­na­tion pas très pra­tique pour les mi­nistres ré­ga­liens, cen­sés pou­voir ren­trer sans dé­lai à Paris. Comme chaque an­née, la mi­nistre de la Santé comme celle de la Fa­mille et du Droit des femmes, Ma­ri­sol Tou­raine et Laurence Ros­si­gnol, de­vraient éga­le­ment être de la par­tie. « Nous n’avons pas en­core pré­vu quoi que ce soit, mais il est fa­cile de se croi­ser sur l’Île, as­sure Thier­ry Man­don. Comme l’an­née der­nière, on se fe­ra sû­re­ment quelque chose. » Un Conseil des mi­nistres entre co­quillages et crus­ta­cés… thé­ma­tique par se­maine. Pre­miers points de chute pré­vus : Nîmes et Mont­lu­çon. Le Drian, lui, met­tra le cap sur sa mai­son fa­mi­liale en Bretagne, alors que Ca­ze­neuve a pré­vu un sé­jour ex­press — « un ou deux jours » — dans sa ré­si­dence de l’Oise. Ay­rault se re­po­se­ra près d’An­ne­masse (Haute-Sa­voie) ain­si qu’en Bretagne, une ré­gion à l aquell e Ur­voas fe­ra des in­fi­dé­li­tés au pro­fit du Vau­cluse (même s’il en pro­fi­te­ra pour vi­si­ter une pri­son lo­cale !).

Et Hol­lande ? Comme l’an der­nier, le pré­sident fe­ra des sauts de puce. Il s’ac­cor­de­ra quelques jours de re­pos à son re­tour de Rio sa­me­di et a pré­vu une vi­site en Cor­rèze d’ici quinze jours. Comme son Pre­mier mi­nistre, il consa­cre­ra quelques-uns de ses rares jours de congé — « ja­mais plus de deux ou trois de suite », as­sure-t-on à l’Ely­sée — à des vi­sites sur le ter­rain, souvent axées sur la sé­cu­ri­té. Le chef de l’Etat ira de temps en temps à la ré­si­dence de la Lan­terne, à Ver­sailles, et des­cen­dra pro­ba­ble­ment quelques jours dans le Sud. Comme l’an­née der­nière, il re­join­dra sans doute vers la mi-août Ca­ze­neuve dans le Var.

L’agen­da se­ra de toute fa­çon char­gé pour le duo exé­cu­tif et les mi­nistres ré­ga­liens qui de­vront par­ti­ci­per chaque se­maine — voire plus, si un nou­veau drame sur­vient — à une réunion à l’Ely­sée sur la sé­cu­ri­té. Outre celle qui se tien­dra de­main, les deux pro­chaines sont pré­vues les 11 et 17 août, le Conseil des mi­nistres de ren­trée étant fixé le 22.

Dès sa­me­di, le mi­nistre de la Dé­fense ira su­per­vi­ser le dis­po­si­tif Sen­ti­nelle dans une ville de pro­vince, tan­dis que Ca­ze­neuve a pré­ve­nu ses équipes qu’il ef­fec­tue­rait quelques dé­pla­ce­ments « in­té­rieurs » au coeur de l’été.

Les autres mi­nistres pour­ront, eux, souf­fler un peu plus (voir en­ca­dré). Na­jat Val­laud-Bel­ka­cem (Edu­ca­tion) re­trou­ve­ra comme chaque été la re­traite fa­mi­liale dans les Lan- des. Le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment et mi­nistre de l’Agriculture, Sté­phane Le Foll, s’ac­cor­de­ra une di­zaine de jours de re­pos « sans pro­jet par­ti­cu­lier ». Après avoir connu elle aussi une an­née éprou­vante, la mi­nistre du Tra­vail My­riam El Khom­ri, pas­se­ra ses vacances en Gi­ronde et en Italie. Sé­go­lène Royal (En­vi­ron­ne­ment) se­ra une des seules à quit­ter l’Hexa­gone pour se rendre… en An­tarc­tique, pour ob­ser­ver une mission scien­ti­fique sur le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. A neuf mois de la pré­si­den­tielle, l’équipe gou­ver­ne­men­tale doit à la fois prendre des forces pour le sprint fi­nal du qui nquen­nat e t res­ter mo­bi­li­sable à tout mo­ment. En at­ten­dant, les pa­pa­raz­zis four­bissent dé­jà leur ma­té­riel photo. En par­ti­cu­lier le 12 août, jour an­ni­ver­saire du pré­sident qui fê­te­ra ses 62 ans… si pos­sible dans l’in­ti­mi­té.

« On se fe­ra sû­re­ment quelque chose » Hol­lande a pré­vu d’en ap­pe­ler cer­tains tous les jours Une réunion par se­maine à l’Ely­sée pour les mi­nistres ré­ga­liens

Cinq mi­nistres et se­cré­taires d’Etat se croi­se­ront sur l’île cet été, dont Mi­chel Sa­pin (Fi­nances), qui y vient de­puis ses 17 ans. Jean-Yves Le Drian (Dé­fense).

Bernard Ca­ze­neuve (In­té­rieur). Jean-Jacques Ur­voas (Jus­tice). Ma­nuel Valls (Pre­mier mi­nistre).

Fran­çois Hol­lande, pré­sident.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.