La Ca­margue sauve son riz

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - Bertrand Maxel, pré­sident du syn­di­cat des ri­zi­cul­teurs MARC LERAS

L’AM­BIANCE de­vrait être joyeuse en sep­tembre à Arles (Bouches-duR­hône) lors de la Fe­ria du riz ! La ri­zi­cul­ture ca­mar­guaise vient en ef­fet de sau­ver ses aides cou­plées eu­ro­péennes dans le cadre de la PAC, vi­tales pour elle mais me­na­cées de dis­pa­raître. Jus­qu’en 2020, elle re­ce­vra 2 M€ par an, au lieu de 8 M€ au­pa­ra­vant. Le fruit d’un in­tense lob­bying à Bruxelles de la FNSEA et des élus de la seule ré­gion fran­çaise pro­duc­trice de riz.

« Une in­jus­tice eu­ro­péenne a été ré­pa­rée, c’est un bol d’air pour nous », ap­pré­cie Bertrand Ma­zel, pré­sident du syn­di­cat des ri­zi­cul­teurs. « Nous re­de­ve­nons com­pé­ti­tifs vis-à-vis des pays voi­sins. » Et il y avait ur­gence car en trois ans, les ri­zières du del­ta du Rhône étaient pas­sées de 20 000 ha à 12 800 ha.

En plus de re­pré­sen­ter 230 pro­duc­teurs et 2 000 em­plois, la ri­zi­cul­ture est éga­le­ment es­sen­tielle pour la pré­ser­va­tion de ce mi­lieu na­tu­rel fra­gile, en lut­tant no­tam­ment contre la sa­li­ni­sa­tion des eaux et des pâ­tu­rages. « A la suite d’un ar­bi­trage du mi­nis­tère de l’Agriculture, la ri­zi­cul­ture était ex­clue du dis­po­si­tif, ce qui met­tait la fi­lière en dan­ger », rap­pelle Martine Vas­sal, pré­si­dente LR du conseil dé­par­te­men­tal des Bou­ches­du-Rhône, qui avait fait le voyage à Bruxelles pour plai­der la cause des ri­zi­cul­teurs. « Nous nous étions en- ga­gés à tout faire pour qu’ils puissent conti­nuer à faire vivre cette cul­ture, qui fait par­tie de notre pa­tri­moine éco­no­mique et cultu­rel », as­sure-t-elle. Dé­pu­té PS de la cir­cons­crip­tion, Mi­chel Vau­zelle, l’an­cien pré­sident de la ré­gion Pa­ca, sa­lue, lui, « une vic­toire pour la pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment et du tou­risme dans ce ter­ri­toire ca­mar­guais ty­pique du pays d’Arles ». Alors qu’ils ne re­pré­sentent, avec 70 000 t pro­duites par an, qu’une goutte d’eau sur le mar­ché mondial, les ri­zi­cul­teurs ca­mar­guais ont su at­ti­rer les consom­ma­teurs fran­çais, grâce no­tam­ment à l’in­di­ca­tion géo­gra­phique pro­té­gée (IGP) Ca­margue, en par­tie la­bel­li­sée bio, dont les ventes aug­mentent.

Les pro­duc­teurs de riz en­tendent main­te­nant po­ser la ques­tion des pro­duits phy­to­sa­ni­taires in­ter­dits en France mais qu’uti­lisent leurs prin­ci­paux concur­rents eu­ro­péens, les Ita­liens et les Es­pa­gnols.

« Une in­jus­tice eu­ro­péenne a été ré­pa­rée »

En Ca­margue, la ri­zi­cul­ture per­met de pré­ser­ver ce mi­lieu na­tu­rel, en lut­tant no­tam­ment contre la sa­li­ni­sa­tion des pâ­tu­rages et des eaux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.