Ro­ma­nesque fait face au cadre

Sans faire in­jure à ses ad­ver­saires, RO­MA­NESQUE a tout d'un « pe­nal­ty » que de­vra trans­for­mer son dri­ver, Christophe Mar­tens.

Aujourd'hui en France - - SPORT HIPPIQUE - RO­MAIN PORÉE

LE PRIX DU PARC DES PRINCES réus­sit par­ti­cu­liè­re­ment bien aux che­vaux par­tant de la pre­mière ligne der­rière les ailes de l'au­tos­tart (8 der­niers vain­queurs). Bonne nouvelle, RO­MA­NESQUE, notre fa­vo­ri, a hé­ri­té du nu­mé­ro 2 der­rière ce que les Qué­bé­cois ap­pellent « la bar­rière ». Une si­tua­tion idéale qui lais­se­ra le choix à Christophe Mar­tens, le Cham­pion du Monde des dri­vers 2007 et pilote de notre pré­fé­ré, soit de ti­rer son « pe­nal­ty » en force, soit de glis­ser le bal­lon au fond du cadre en dou­ceur, genre Pa­nen­ka en dé­boi­tant dans la ligne droite. Peu im­porte la tac­tique, seul le ré­sul­tat compte aux courses. Mais dans ce quin­té, RO­MA­NESQUE a vrai­ment tout pour plaire. Trois succès, dont un Groupe II, ont dé­jà été en­re­gis­trés à En­ghien par l'ale­zan vo­lant des frères Mar­tens... et ce n'est pas fi­ni.

Deux « S o ul o y » dans l e s buts. Les pen­sion­naires de Fabrice Sou­loy, JULIANO RAGS (n°11) et ARAZI BOKO (n°14), au­ront de nom­breux sup­por­ters en dé­pit de leur si­tua­tion en se­conde ligne. Si le pre­mier reste sur un succès ici même, le se­cond n'a pas dé­mé­ri­té en der­nier lieu puisque chro­no­mé­tré en 1'12''9. C'est l'op­po­si­tion.

VARUS retrouve Abri­vard. Lau­réat d'une belle épreuve sur cette piste sa­me­di avec le sué­dois RO­CKY WINNER, Mat­thieu Abri­vard a ra­pi­de­ment fait ou­blier son échec du Cham­pion­nat Eu­ro­péen des dri­vers. Il retrouve l'un de ses an­ciens pen­sion­naires, VARUS DU BOCAGE (n°6), le­quel ex­celle sur les pistes plates. À suivre.

VA­NILLE, c'était bien. Le 12 j ui l l e t , VA­NILLE DU DOL­LAR (n°4) au­rait cer­tai­ne­ment ter­mi­né plus près si elle n'avait pas été « pié­gée » en deuxième épais­seur le nez au vent du­rant tout le par­cours. Il faut lui faire confiance.

VINOCHKA en mode sprin­teuse. En­traî­née en Bel­gique par Fi­lip Sap, VINOCHKA (n°10) vient la plu­part du temps sur notre sol pour cou­rir des épreuves de longue ha­leine. Ce ne se­ra pas le cas ce mer­cre­di mais sa forme est telle qu'il se­rait risqué de l'écar­ter.

Pour al­lon­ger le tir. À l'ar­ri­vée des trois der­nières édi­tions de ce Prix du Parc des Princes, Jean-Mi­chel Ba­zire ten­te­ra de confir­mer e n c o mpa­gni e d e VÉNUS DE BAILLY (n°1). Quant à AMIRAL DU BISSON ( n° 9), il garde ses « chaus­sures » mais de­meure ca­pable de fi­gu­rer dans la bonne com­bi­nai­son.

En­ghien, le 4 juillet 2015. Il y a un an, RO­MA­NESQUE avait pul­vé­ri­sé ses ad­ver­saires dans le Prix de la Manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.