Mau­vaise passe pour Trump

ÉTATS-UNIS. Le can­di­dat ré­pu­bli­cain a-t-il dé­ra­pé une fois de trop ? Après avoir ci­blé la fa­mille mu­sul­mane d’un sol­dat tué en Irak, le voi­là at­ta­qué de toute part. Et en net re­cul dans les son­dages.

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - New York (Etats-Unis) De notre cor­res­pon­dante Ric, 52 ans CH­LOÉ CO­HEN

HA­BI­TUÉ des dé­ra­pages, Do­nald Trump est peut-être al­lé trop loin cette fois. De­puis quelques jours, le can­di­dat ré­pu­bli­cain à la pré­si­den­tielle s’em­pêtre dans une polémique au long cours sur un su­jet tou­jours brû­lant aux Etats-Unis : la mort d’un sol­dat pour sa pa­trie. Le mil­liar­daire s’est en ef­fet at­ta­qué à la fa­mille d’un of­fi­cier amé­ri­cain mu­sul­man tué en Irak en 2004. Il a cri­ti­qué le père de ce ca­pi­taine — ve­nu s’ex­pri­mer à la tri­bune de la conven­tion dé­mo­crate jeudi der­nier —, al­lant même jus­qu’à in­si­nuer que la mère du sol­dat, res­tée si­len­cieuse à cô­té de son ma­ri, n’avait pas le droit de par­ler en rai­son de sa re­li­gion.

La pro­vo­ca­tion du ma­gnat de l’im­mo­bi­lier a aus­si­tôt sou­le­vé une onde de choc, y com­pris et sur­tout dans son propre camp. « Il est temps pour Do­nald Trump de don­ner l’exemple à notre pays et au Par­ti ré­pu­bli­cain », a ex­hor­té le sénateur (et ex-can­di­dat à la pré­si­den­tielle) John McCain. Dans la fou­lée, Richard Han­na, dé­pu­té de l’Etat de New York, est sor­ti du rang, an­non­çant qu’il vo­te­rait pour Hilla­ry Clin­ton et qua­li­fiant le mil­liar­daire de « honte na­tio­nale ». Han­na est le pre­mier élu du groupe ré­pu­bli­cain à la Chambre des re­pré­sen­tants à prendre ou­ver­te­ment po­si­tion pour la can­di­date dé­mo­crate. Même Ch­ris Ch­ris­tie, gou­ver­neur du New Jer­sey, jusque-là sou­tien du can­di­dat, a ju­gé les pro­pos de Trump « dé­pla­cés ». Ils s’ajoutent à la longue liste des té­nors ré­pu­bli­cains très ré­ti­cents à l’idée que Trump porte les cou­leurs du par­ti dans la course à la Mai­son-Blanche.

Ré­cem­ment, Do­nald Trump s’était his­sé à hau­teur de sa ri­vale, Hil l a r y Cl i nt o n, dans les son­dages. Il l’a même par­fois dé­pas­sée dans cer­taines en­quêtes. Au­jourd’hui, le dé­cro­chage est très net : la can­di­date dé­mo­crate, qui surfe sur la dy­na­mique de sa conven­tion, de­vance son ad­ver­saire de 8 à 9 points.

Dans les rues de New York, d’où Trump est ori­gi­naire, le désa­mour semble se vé­ri­fier au­près des élec­teurs ré­pu­bli­cains. « Je me pose beau­coup de ques­tions. Avec tout ce qu’il dit, j’ai des doutes, je n’ai pas en­vie de faire le mau­vais choix », avoue Char­lise, 34 ans. « J’ai tou­jours vo­té r épu­bli­cain, pour­suit Ric, 52 ans, mais cette fois je ne vo­te­rai pas pour Do­nald Trump. Il a fait le show, mais main­te­nant on parle de di­ri­ger le pays, et il n’est pas ca­pable de le faire. » Un ju­ge­ment qu’a lan­cé hier avec une vi­ru­lence éton­nante l’ac­tuel pré­sident des Etats-Unis, Ba­rack Oba­ma, as­su­rant que Do­nald Trump « n’ é t ai t pas qua­li­fié pour être pré­sident ».

Les contro­verses ne s’ar­rêtent pas là. Mar­di soir, le can­di­dat po­pu­liste a pro­vo­qué un autre tol­lé, après qu’un an­cien sol­dat lui a of­fert sa Purple Heart (mé­daille pres­ti­gieuse qui ré­com­pense les sol­dats bles­sés ou tués au com­bat). « J’ai tou­jours rê­vé d’en avoir une. C’est plus fa­cile comme ça ( NDLR : en ca­deau plu­tôt qu’en com­bat­tant) », a-t-il plai­san­té. Mais il s’est pris les pieds dans le dra­peau : on ne ba­dine pas avec la guerre aux Etats-Unis… sur­tout quand on n’a ja­mais ser­vi. Sus­cep­tible de par­tir au Viêt Nam, le jeune Trump avait bé­né­fi­cié de sur­sis à son in­cor­po­ra­tion, no­tam­ment à cause d’un pro­blème os­seux au pied. Et non, comme le can­di­dat l’avait dé­cla­ré, grâce à un ti­rage au sort favorable. Un énième men­songe qui pour­rait lui coû­ter très cher le 8 no­vembre pro­chain.

« Il a fait le show, mais main­te­nant on parle de di­ri­ger le pays »

Ju­lia pré­sente l’is­la­mo­pho­bin, mé­di­ca­ment hu­mo­ris­tique fa­vo­ri­sant la to­lé­rance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.