Is­lam de France : Che­vè­ne­ment contes­té

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

PAS EN­CORE nom­mé, mais dé­jà contes­té. Pour as­su­rer la pré­si­dence de la Fon­da­tion pour l’is­lam de France, Fran­çois Hol­lande a ci­té le nom de Jean-Pierre Che­vè­ne­ment lors d’une ren­contre avec la presse, mar­di soir. « Il y a be­soin d’une personnalité qui puisse être un pré­sident fort, à la fois ferme sur les grands prin­cipes de la laï­ci­té et ou­vert pour per­mettre à l’en­semble des cultes d’as­su­rer leur exer­cice dans le cadre de la Ré­pu­blique », a pré­ci­sé hier le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, Stéphane Le Foll.

L’an­cien mi­nistre de l’In­té­rieur, 77 ans, qui com­mu­ni­que­ra sa po­si­tion of­fi­cielle à la ren­trée, est in­té­res­sé. « Je consi­dère que c’est une tâche dif­fi­cile, mais d’une im­por­tance très grande du point de vue de l’in­té­rêt na­tio­nal. On ne peut pas re­fu­ser d’ap­por­ter sa contri­bu­tion à cette tâche », a-t-il com­men­té hier.

Ce choix est désap­prou­vé par Lau­rence Ros­si­gnol, la mi­nistre des Droits des femmes. Se­lon elle, le bon pro­fil se­rait ce­lui d’une femme de culture mu­sul­mane, qui ait « une connais­sance de la sub­ti­li­té hu­maine de l’is­lam ». « Il n’y a pas de Fran­çais de confes­sion mu­sul­mane à la hau­teur ? » s’est in­ter­ro­gée sur Twit­ter la sé­na­trice cen­triste Na­tha­lie Gou­let, au­teur d’un rap­port sur l’or­ga­ni­sa­tion et le fi­nan­ce­ment de l’is­lam en France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.