Sau­vé par une chaîne hu­maine sur une plage des Landes

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - Les maîtres na­geurs sau­ve­teurs lan­dais J.D.

IN EX­TRE­MIS. Un jeune homme de 21 ans ori­gi­naire de la ré­gion pa­ri­sienne doit la vie à la mo­bi­li­sa­tion des sau­ve­teurs et de va­can­ciers qui ont réus­si mar­di soir à l’ex­tir­per juste à temps du vaste trou qu’il avait creu­sé sur la plage de Mo­liets et Maa (Landes).

Il était en­vi­ron 18 h 30 lorsque les maîtres na­geurs sau­ve­teurs ont été ap­pe­lés à deux ki­lo­mètres de leur poste de se­cours pour ve­nir en aide à ce jeune es­ti­vant qu’ils ont trou­vé à de­mi en­se­ve­li, as­sis dans un trou de trois mètres de large et de plus de deux mètres de pro­fon­deur qu’il avait lui-même creu­sé sur une zone non sur­veillée de la plage de Mo­liets. « Plus on s’ap­pro­chait, plus ça s’ef­fon­drait », a ra­con­té un des sau- ve­teurs à « Sud Ouest ». Le sable qui ne ces­sait de s’ef­fon­drer des pa­rois abruptes est vite ar­ri­vé au cou, em­pri­son­nant to­ta­le­ment le va­can­cier im­pru­dent, to­ta­le­ment pa­ni­qué et en grande dif­fi­cul­té res­pi­ra­toire.

Ai­dés par des tou­ristes, les trois maîtres na­geurs sau­ve­teurs ont en­tre­pris de creu­ser avec des pelles au­tour de lui pour ten­ter de l’ex­tir­per tan­dis que l’équipe mé­di­cale du Sa­mu ap­pe­lée sur place le main­te­nait sous un masque à oxy­gène. Le sable se ren­fer­mant sur lui à chaque ten­ta­tive, ils ont alors en­tre­pris de for­mer, en se met­tant à plat ventre sur le sable et se te­nant par les che­villes, une chaîne hu­maine avec une ving­taine de va­can­ciers. Pen­dant que plu­sieurs autres tou­ristes creu­saient dans le dos du jeune homme, ils ont ain­si réus­si à le sai­sir sous les ais­selles et à le sor­tir fi­na­le­ment sain et sauf. Après des exa­mens mé­di­caux ef­fec­tués sur place par les mé­de­cins du Sa­mu, il a pu re­joindre son lieu de vil­lé­gia­ture.

« S’en­ter­rer sur une plage est ap­pa­rem­ment un j eu ano­din mais qui peut s’avé­rer très dan­ge­reux et même mor­tel du fait de la très grande in­sta­bi­li­té du sable », ont aver­ti peu après les maîtres na­geurs sau­ve­teurs lan­dais qui in­ter­viennent ré­gu­liè­re­ment sur les pla- ges pour de­man­der aux es­ti­vants de re­bou­cher les trous qu’ils creusent par jeu, dès qu’ils prennent de l’im­por­tance. Ils ont aus­si rap­pe­lé qu’il fal­lait aus­si im­pé­ra­ti­ve­ment re­bou­cher les trous creu­sés quelles que soient leur t aill e avant de quit­ter la plage, no­tam­ment pour é vi t e r que des en­fants aient l’idée de s’y glis­ser. Les sau­ve­teurs pré­sents mar­di soir sur la plage de Mo­liets ont ain­si rap­pe­lé le cas d’une fillette morte dans des cir­cons­tances si­mi­laires sur la plage de La­ca­nau (Gi­ronde) en 2006.

« Un jeu qui peut s’avé­rer très dan­ge­reux et même mor­tel du fait de la très grande in­sta­bi­li­té du sable »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.