Cin­quante ans et alors ?

ONE-WO­MAN-SHOW. Anne Rou­ma­noff re­vient avec un spec­tacle lar­ge­ment re­ma­nié à l’Al­ham­bra à Pa­ris, à dé­cou­vrir tout l’été. En­core plus accomplie.

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES - RA­PHAËL PORIER

RIEN N’EFFRAIE Anne Rou­ma­noff, pas même le vide pa­ri­sien de l’été. Son spec­tacle « Ai­mons-nous les uns les autres », de re­tour à l’Al­ham­bra, dans une ver­sion lar­ge­ment re­ma­niée, ne désem­plit pas de­puis sa re­prise le 26 juillet. Le pu­blic ne s’y trompe guère : la cin­quan­taine rayon­nante et as­su­mée, l’hu­mo­riste semble au som­met de son art. Rythme par­fait, in­ter­pré­ta­tion au cou­teau, la Pa­ri­sienne joue sur un fil en per­ma­nenc e , e nt r e i r o ni e e t t e ndres s e . Qu’elle in­ter­prète une char­cu­tière en manque de sexe, une cas­teuse de té­lé­réa­li­té per­fide ou une élue d’ex­trême droite qui tombe amou­reuse d’un Tu­ni­sien pen­dant ses va­cances, les rires fusent toutes les cinq se­condes.

Les in­con­di­tion­nels sont conquis d’en­trée, mais même les plus ré­frac­taires à ses jeux de mots par­fois un peu fa­ciles fi­nissent par se lais­ser convaincre : der­rière l’ap­pa­rente bon­ho­mie de ses per­son­nages, Anne Rou­ma­noff va plus loin que beau­coup d’hu­mo­ristes de la nou­velle gé­né­ra­tion, qu’elle tacle gen­ti­ment au pas­sage.

Une ex­cel­lente ré­ac­ti­vi­té vis-à-vis de l’ac­tua­li­té

Un goû­ter d’an­ni­ver­saire lui offre ain­si la tri­bune idéale pour dé­bi­ter quelques ré­flexions bien sen­ties sur l’édu­ca­tion. Idem lors d’une réunion mi­nis­té­rielle, d’où res­sort pl e i ne­ment t oute l ’ hy­po­cris i e d’une énarque aux dents longues. Le spec­tacle, qui pa­nache sketchs connus et in­édits, offre éga­le­ment des mo­ments d’émo­tion à l’évocation des at­ten­tats ou de la ré­cente dis­pa­ri­tion de son père.

Au cours de son spec­tacle, la femme en rouge, ha­bi­tuée du ca­na­pé ca­tho­dique de Mi­chel Dru­cker, aban­donne peu à peu sa ca­ri­ca­ture pour lais­ser la place à une ar­tiste dé­si­reuse de faire ré­flé­chir son au­di­toire, grâce à une ex­cel­lente ré­ac­ti­vi­té vis-à-vis de l’ac­tua­li­té so­ciale et politique. Un vac­cin an­ti­mo­ro­si­té i ndis­pen­sable en ces temps trou­blés.

Du­rant tout son spec­tacle, Anne Rou­ma­noff joue sur un fil en per­ma­nence, pro­pose des sketchs connus ou in­édits et offre même quelques mo­ments d’émo­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.