La villa de Coc­teau ache­tée par un mil­lion­naire russe

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - D.W.

LE POÈTE Jean Coc­teau y a vé­cu pen­dant près de treize ans. Cette villa, bap­ti­sée San­to Sos­pir, propri ét é de l a mé­cène Fran­cine Weis­weiller où elle te­nait un sa­lon lit­té­raire, vient d’être ac­quise par un mil­lion­naire russe. L’oli­garque se pré­sente, tel l’in­dique « Ni­ceMa­tin », comme un grand ama­teur de Jean Coc­teau.

La villa ins­crite au titre des Mo­nu­ments his­to­riques fran­çais a été ac­quise en 1947 à la suite d’une pro­messe du ma­ri de Fran­cine Weis­weiller lors de leur fuite, pen­dant la Se­conde Guerre mon­diale. Il y fit creu­ser, dans le ro­cher, une plage ac­ces­sible de­puis la ter­rasse de la mai­son par un long es­ca­lier. La mai­son est or­née d’oeuvres ac­quises ou of­fertes de Braque, Kis­ling, Ma­tisse, Sou­tine, Pi­cas­so qui consti­tuaient une des plus belles col­lec­tions de l’époque. Coc­teau en c ou­vrit l e s murs de f r e s ques. Au­jourd’hui, le maire de SaintJean-Cap-Fer­rat es­père que la villa San­to Sos­pir res­te­ra, comme elle l’était au­pa­ra­vant, ou­verte au pu­blic, sous condi­tion, comme le dé­si­rait Fran­cine Weis­weiller.

Saint-Jean-Cap-Fer­rat (Alpes-Ma­ri­times).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.