Cette nuit, par­tez

AS­TRO­NO­MIE. Ce week-end, ne ra­tez pas la 26e Nuit des étoiles. Les pas­sion­nés pour­ront, fait très rare, ob­ser­ver Mars, Ju­pi­ter, Mer­cure, Sa­turne et Vé­nus à l’oeil nu.

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - ÉMI­LIE TORGEMEN, JILA VAROQUIER

PEN­SEZ À LE­VER les yeux au ciel ce soir ! Ce week-end se tient la 26e Nuit des étoiles. Plus de 400 évé­ne­ments sont pré­vus en France pour s’ini­tier à l’ob­ser­va­tion du ciel, à la bonne fran­quette sur un ter­rain de foot ou der­rière les lu­nettes géantes de la Ci­té de l’es­pace de Tou­louse.

« Cette édi­tion est ex­cep­tion­nelle. On pour­ra voir à l’oeil nu Vé­nus, Mer­cure, Ju­pi­ter, Mars et Sa­turne. Un phé­no­mène très rare ! » sou­ligne Oli­vier Las Ver­gnas, pré­sident de l’As­so­cia­tion fran­çaise d’as­tro­no­mie et créa­teur en 1991 de ce ren­dez-vous in­con­tour­nable.

A Sa­na­ry-sur-Mer (Var), Hé­lène Kuntz, pré­si­dente du club Orion, qui ras­semble douze fon­dus de voûte cé­leste, brique le té­les­cope com­mun. « Un bel en­gin de 250 mm » qui lui per­met­tra de contem­pler « le spec­ta­cu­laire Ju­pi­ter, ses rayures et ses di­zaines de sa­tel­lites », son astre fé­tiche, loin de­vant Mars. La fête du ciel est aus­si l’oc­ca­sion de s’in­ter­ro­ger sur la pré­sence d’ex­tra­ter­restres. « Ro­set­ta, Ju­no, Exo­mars… Beau- coup de sondes scrutent en ce mo­ment même les co­mètes, sa­tel­lites ou pla­nètes à la re­cherche de traces d’eau et peut-être de vie », rap­pelle l’an­cienne prof de maths.

La pol­lu­tion lu­mi­neuse gâche la vue

Ne man­quez pas la pluie d’étoiles fi­lantes. En ef­fet, dé­but août, chaque an­née, notre pla­nète croise un cy­lindre de pous­sières bap­ti­sé les Per­séides. Ces corps mi­nus­cules flam­boient au contact de l’at­mo­sphère et pro­mettent un beau feu d’ar­ti­fice.

Seul hic, « en France, la pol­lu­tion lu­mi­neuse a tué plu­sieurs ob­ser­va­toires. Nous de­vons nous rendre en Afrique du Sud, au Chi­li ou à Ha­waii pour cer­taines re­cherches sur les étoiles faibles, c’est-à-dire fai­ble­ment lu­mi­neuses », en­rage Jean-Marc Bon­net Bi­daud, as­tro­phy­si­cien au CEA. Sans al­ler si loin, ce week-end, pour pro­fi­ter au mieux des vo­lutes de la Voie lac­tée par exemple, il fau­dra trou­ver un coin de ciel bien noir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.