J’ai tes­té le bird

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - Propos recueillis par BÉ­NÉ­DICTE AGOUDETSÉ H.D.

Le bird — ou l’oi­seau pour les néo­phytes de l’acroyo­ga — est la po­si­tion de base. C’est aus­si une ma­nière de sa­luer son par­te­naire, de faire connais­sance avec lui et de s’adap­ter à sa mor­pho­lo­gie. C’est aus­si la meilleure des ma­nières d’abor­der cette dis­ci­pline. Le prin­cipe est le sui­vant : la base (le por­teur) s’al­longe et ra­mène ses jambes près de son corps. Le flyer (le por­té), de­bout, se rap­proche, jus­qu’à ce que ses pieds touchent son par­te­naire. La base se charge en­suite de main­te­nir le flyer, en pla­çant ses pieds au ni­veau des hanches. Et le sou­lève. Mieux vaut se don­ner les mains pour évi­ter la chute — que se char­ge­ra de ré­cu­pé­rer le spot­ter, tou­jours présent à vos cô­tés pour pa­rer tout faux pas. En­suite, le flyer n’a plus qu’à se lais­ser por­ter et à vo­ler, tout en dou­ceur. Nul be­soin d’ab­dos en bé­ton, ou de muscles d’acier. Seule une pe­tite dose de confiance est né­ces­saire pour se lan­cer. Les plus té­mé­raires pour­ront lâ­cher les mains.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.