Au

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - Plailly (Oise) Deux pa­rents à l’en­trée du Parc As­té­rix

LA SCÈNE est un peu sur­réa­liste. A deux pas des fa­milles qui se pressent pour une jour­née de dé­tente au Parc As­té­rix, à Plailly (Oise), à 35 km au nord de Pa­ris, les mi­li­taires de l’opé­ra­tion Sen­ti­nelle pa­trouillent, fu­sil d’as­saut Fa­mas en évi­dence. De­puis le 22 juillet, les treillis ont fait une ap­pa­ri­tion re­mar­quée à l’en­trée du parc d’at­trac­tions qui a ac­cueilli 1,8 mil­lion de vi­si­teurs l’an pas­sé. Une pré­sence qui se can­tonne à l’en­trée et aux par­kings.

« En voyant les sol­dats, le pe­tit nous a de­man­dé si c’était la guerre »

« Nous ne pé­né­trons pas à l’in­té­rieur, notre mis­sion consiste à sé­cu­ri­ser les ac­cès au parc, en co­or­di­na­tion avec les gen­darmes et le ser­vice de sé­cu­ri­té », sou­ligne l’of­fi­cier du dé­ta­che­ment, qui res­te­ra dis­cret sur le nombre de sol­dats en­ga­gés et les dé­tails de leur in­ter­ven­tion.

La plu­part d’entre eux viennent du 40e ré­gi­ment de trans­mis­sions de Thion­ville et se sentent bien per­çus par les clients. « Beau­coup de gens nous disent bon­jour, cer­tains vien- nent même nous re­mer­cier, nous n’avons eu au­cune ré­ac­tion agres­sive », ré­sument les mi­li­taires. « Leur pré­sence est sé­cu­ri­sante, on sait qu’ils sont là pour nous pro­té­ger », ap­pré­cie un groupe de vi­si­teurs. « Moi, c’est l’in­verse, les voir nous

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.