Ma­ni­fes­ta­tion monstre pro-Er­do­gan

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

UNE DÉ­MONS­TRA­TION de force. Un der­nier ras­sem­ble­ment géant pro­dé­mo­cra­tie, mar­quant l’apo­théose de trois se­maines de mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire à l’ap­pel du pou­voir après le putsch man­qué en Tur­quie, s’est dé­rou­lé hier à Is­tan­bul, en pré­sence de qua­si­ment tous les di­ri­geants po­li­tiques du pays.

Ils étaient plu­sieurs cen­taines de mil­liers à agi­ter le dra­peau rouge turc, un peu plus de trois se­maines après la ten­ta­tive de coup d’Etat du 15 juillet. Se­lon un res­pon­sable turc, tout avait été pré­vu pour ac­cueillir 3 mil­lions de ma­ni­fes­tants. Quelque 2,5 mil­lions de dra­peaux et 3 mil­lions de bou­teilles d’eau pour sup­por­ter la cha­leur avaient été pré­pa­rés et tous les trans­ports — mé­tro, bus ou fer­ry — étaient gra­tuits pour en­cou­ra­ger l’af­fluence des Stam­bou­liotes. Le ras­sem­ble­ment, qui était or­ga­ni­sé par l’AKP, le par­ti du pré­sident Re­cep Tayyip Er­do­gan, marque of­fi­ciel­le­ment la fin des ma­ni­fes­ta­tions quo­ti­diennes de­puis le coup d’Etat me­né par une fac­tion de l’ar­mée et qui a fait va­ciller le pou­voir. Er­do­gan est ar­ri­vé l’air dé­ten­du, te­nant son épouse Emine par la main, avec l’hymne na­tio­nal et des ré­ci­ta­tions du Co­ran.

Les prin­ci­pales for­ma­tions de l’op­po­si­tion se sont jointes à cette ma­ni­fes­ta­tion géante, à l’ex­cep­tion du HDP pro­kurde, non in­vi­té en rai­son de ses liens pré­su­més avec le PKK.

Les me­sures de sé­cu­ri­té étaient dra­co­niennes sur la gi­gan­tesque es­pla­nade de Ye­ni­ka­pi, près de la mer de Mar­ma­ra, avec plus de 15 000 po­li­ciers mo­bi­li­sés.

Trans­ports gra­tuits pour en­cou­ra­ger l’af­fluence

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.