Ça y est, la terre vit à cré­dit

EN­VI­RON­NE­MENT. A comp­ter d’au­jourd’hui, les hu­mains ont en­glou­ti plus de res­sources que la pla­nète ne peut en pro­duire en un an. La France fait par­tie des cancres.

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - ÉMI­LIE TORGEMEN

C’EST OF­FI­CIEL : de­puis au­jourd’hui, nous vi­vons au-des­sus de nos moyens. Le diag­nos­tic est ce­lui de l’ins­ti­tut de re­cherche Glo­bal Foot­print Net­work qui dé­ter­mine de­puis 1970 le « jour du dé­pas­se­ment » des res­sources na­tu­relles de la Terre. Et, triste en­sei­gne­ment, cette date fa­ti­dique est de plus en plus pré­coce. En 1970, nous ne fran­chis­sions cette li­mite sym­bo­lique que le 23 dé­cembre.

Le « jour du dé­pas­se­ment » ne si­gni­fie pas que la pla­nète va man­quer d’eau ou de nour­ri­ture mais que les hu­mains ont en­glou­ti plus que ce que la pla­nète est ca­pable de ré­gé­né­rer en un an. Et que nous avons émis plus de dé­chets et de gaz à ef­fet de serre que ce que la terre est ca­pable d’ab­sor­ber. Ce que l’on ap­pelle la bio­ca­pa­ci­té. En gros, comme nous ne lais­sons pas as­sez les sols, les fo­rêts, les fonds ma­rins… se re­cons­ti­tuer, nous « ta­pons dans des ré­serves » de plus en plus minces.

Su­rex­ploi­ta­tion de la mer

« Cer­tains éco­sys­tèmes sont dé­jà dans une si­tua­tion cri­tique : 90 % des stocks de pois­sons sont ex­ploi­tés au maxi­mum ou sur­ex­ploi­tés, pré­cise Ar­naud Gauf­fier, char­gé de l’ali­men­ta­tion au WWF France. Il est temps d’ap­puyer sur la pé­dale de frein. » D’au­tant que la crois­sance dé­mo­gra­phique est loin d’ex­pli­quer notre ap­pé­tit. En moyenne, c’est sur­tout la consom­ma­tion de chaque ha­bi­tant qui a aug­men­té

Et la France ? Notre pays compte par­mi les mau­vais élèves de l’em­preinte éco­lo­gique. En ef­fet, si tous les Ter­riens consom­maient comme les Fran­çais, nous en­glou­ti­rions l’équi­valent de trois pla­nètes par an… Pas brillant mais tout de même mieux que les Etats-Unis et l’Aus­tra­lie (voir in­fo­gra­phie).

Le re­mède n’est pas de vivre comme en Inde, pays le plus fru­gal, ni d’im­po­ser un contrôle des nais­sances pour li­mi­ter le nombre de bouches à nour­rir. « Nous pou­vons in­di­vi­duel­le­ment chan­ger la donne en mo­di­fiant le conte­nu de nos as­siettes. Ça n’a rien d’uto­pique », ga­ran­tit Ar­naud Gauf­fier. Ses conseils : choi­sir des pois­sons éti­que­tés MSC ga­ran­tis­sant que l’es­pèce n’est pas me­na­cée. Man­ger moins de viande et évi­ter le gas­pillage. « En France, 30 % des pro­duits ali­men­taires partent à la benne », rap­pelle-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.