L’avi­ron a rap­pro­ché Théo­phile et Va­len­tin On­froy

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - S.B.

van­tage d’am­pleur. »

On l’ima­gine d’au­tant plus lorsque Va­len­tin, le ca­det, dé­peint l’évo­lu­tion des rap­ports entre les frères, qui n’ont que dix mois et de­mi d’ écart. « Ga­mins, nous n’étions pas très proches et n’avions pas les mêmes co­pains, dé­voile Va­len­tin, étu­diant en IUT de com­merce. C’est le sport qui nous a rap- pro­chés. Théo était une ca­té­go­rie au-des­sus de moi, du coup j’ai sui­vi son che­min jus­qu’à ce qu’on se re­trouve en­semble. » Bien qu’ils aient gar­dé des ca­rac­tères très dif­fé­rents, Théo « le feu » et Va­len­tin « la glace » par­tagent la même de­vise : « Notre but n’est pas d’être aux Jeux, mais de bien les faire ! »

Les frères Théo­phile (à gauche) et Va­len­tin (à droite) On­froy sont qua­li­fiés en quatre sans bar­reur (avec Mi­ckaël Mar­teau et Ben­ja­min Lang , en 2e et 3e po­si­tion sur le ba­teau).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.