Etu­diez moins cher en échan­geant votre chambre

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - ARMELLE PARION

L’INI­TIA­TIVE re­vient à trois pa­pas, un Tou­lou­sain et deux Pa­lois, as­so­ciés dans la start-up Swap and Stu­dy (« Echan­ger et étu­dier »), en l i gne de­puis près d’un an. En voyant leurs en­fants ap­pro­cher de l’âge des études, ils ont an­ti­ci­pé la dif­fi­cul­té de trou­ver un lo­ge­ment à la fois confor­table et pas trop oné­reux. Sur 1,3 mil­lion d’étu­diants en France, seuls 100 000 ob­tiennent un lo­ge­ment grâce au Crous. Entre le dé­mé­na­ge­ment, la cau­tion, les frais d’agence et les charges fixes, la fac­ture de­vient vite sa­lée.

« Ta fa­mille prend soin de moi. La mienne prend soin de toi. » Telle est la phi­lo­so­phie dé­fen­due par Lio­nel Mar­ti­nez, Ri­chard Gi­rar­dot et Syl­vain Ba­ra­dat. Avec Swap and Stu­dy, l’étu­diant qui part dans une autre ville loge dans la chambre d’un autre étu­diant. En re­tour, il fait bé­né­fi­cier à ce­lui-ci de sa chambre va­cante. « C’est un échange ga­gnant­ga­gnant qui peut re­pré­sen­ter une so­lu­tion, y com­pris pour des stages ou des se­mestres à l’étran­ger. Nous sommes nom­breux à avoir des chambres vides, et à de­voir dé­bour- ser des mil­liers d’eu­ros pour lo­ger nos en­fants, ex­plique le gé­rant de la SARL, Lio­nel Mar­ti­nez. Pour mon fils, qui étu­die à Bor­deaux, échan­ger avec une fa­mille qui a be­soin d’une chambre à Pau nous per­met­trait de ré­duire à zé­ro toutes les charges, grâce à ce sys­tème so­li­daire ».

Une plate-forme gra­tuite

Ba­sé sur l’échange ré­ci­proque uni­que­ment, le site de­mande à l’uti­li­sa­teur la créa­tion d’une fiche. Il doit rem­plir l’on­glet « Chez moi » et ren­sei­gner plu­sieurs cri­tères, dont la dis­tance aux trans­ports en com­mun. Cinq cents pro­fils existent, même si pour le mo­ment au­cun échange n’a abou­ti. La plate-forme, gra­tuite et édi­tée en fran­çais, en an­glais et en es­pa­gnol, fonc­tionne à l’étran­ger. « Beau­coup de Fran­çais cherchent à Londres. Nous avons même un Na­po­li­tain qui re­cherche à Pa­ris, et un Ca­na­dien au Chi­li. Se­lon nos cal­culs, il fau­drait at­teindre 2 000 pro­fils sur le grand SudOuest et 15 000 en France pour que ce­la fonc­tionne. » www.swa­pand­stu­dy.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.