Aubrion du Gers à l’una­ni­mi­té

En plein épa­nouis­se­ment, AUBRION DU GERS a gla­né 200.250 € de gains en huit courses cette an­née. Pieds nus, il ne de­vrait pas dé­ce­voir.

Aujourd'hui en France - - SPORT HIPPIQUE - STÉ­PHAN FLOURENT

COMME TOUS LES ANS, la ca­ra­vane du GNT pro­fite de la sai­son es­ti­vale pour faire es­cale dans cette sta­tion bal­néaire ma­louine. Le clas­se­ment gé­né­ral a de fortes chances d’être bou­le­ver­sé, puisque cinq trot­teurs fi­gu­rant par­mi les sept pre­miers sont au dé­part sur cette piste corde à droite longue de 1 360 mètres.

AUBRION, notre fa­vo­ri. Cont rai­re­ment à son échec du 21 juillet, AUBRION DU GERS court pieds nus. Une confi­gu­ra­tion qui lui a per­mis de s’im­po­ser six fois en sept ten­ta­tives cette an­née. Bien pla­cé à la li­mite du re­cul du troi­sième éche­lon, il ne de­vrait pas dé­ce­voir et confor­ter ain­si l’avance de Jean-Mi­chel Ba­zire qui ca­ra­cole en tête au clas­se­ment des dri­vers.

Le bel en­ga­ge­ment d’UNERO. Idéa­le­ment pla­cé à la li­mite du re­cul et évo­luant sans fers, UNERO MONTAVAL e s t b i e n ar­mé pour re­do­rer son bla­son après son échec du mois der­nier sur la piste en herbe de Ber­nay, où il était contraint de rendre la dis­tance en étant fer­ré.

VAL ROYAL, en­core un Ba­zi- re. Deuxième de cette épreuve l’an pas­sé, VAL ROYAL pré­sente un pro­fil qua­si in­den­tique à notre fa­vo­ri sauf, qu’à dé­faut de vic­toires, il a ob­te­nu trois ac­ces­sits d’ hon­neur d’ af f i l ée pieds nus avant son ré­cent échec du 21 juillet aux Sables-d’Olonne.

TOPAZE vise le po­dium. Cin­quième au clas­se­ment gé­né­ral, TOPAZE JEF a les moyens de faire un bond au clas­se­ment gé­né­ral. Troi­sième de la pré­cé­dente étape ré­moise, elle s’an­nonce re­dou­table sur cette piste corde à droite.

VA­NILLE dé­fend son maillot. Avec cinq points d’avance, VANI L L E DU DOL­LAR e s t d a n s l’obli­ga­tion de sor­tir le grand jeu pour dé­fendre son maillot jaune. Même si son en­ga­ge­ment n’a rien d’en­viable, sa ré­gu­la­ri­té plaide en sa fa­veur.

En bout de com­bi­nai­son. Bien pla­cé, ATTILA DU GABEREAU garde sa chance pour les places tout comme BOEING DU BOCAGE et UN DIA­MANT D’AMOUR, qui pos­sèdent des ré­fé­rences à leur ac­tif.

La Ca­pelle, le 25 mai. Pour son en­trée dans le Grand Na­tio­nal du Trot, AUBRION DU GERS avait rem­por­té l’étape dis­pu­tée en Thié­rache.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.