L’étrange film de Da­li et Dis­ney

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES -

« DES­TI­NO » : en choi­sis­sant, en 1946, ce titre à leur pro­jet com­mun, Sal­va­dor Da­li et Walt Dis­ney ne pou­vaient sa­voir à quel point ils se­raient vi­sion­naires, tant le film al­lait connaître un étrange des­tin. Cette an­née-là, le peintre ren­contre le grand Walt lors d’un dî­ner à Hol­ly­wood. Les deux hommes dé­cident de faire un des­sin ani­mé en­semble. Da­li y croit, se tue à la tâche sur sa table à des­sin et pro­duit une pe­tite cen­taine de cro­quis, puis par­vient à réa­li­ser dix-sept se­condes de film ani­mé. Mais, faute de bud­get, Walt Dis­ney fi­nit par lâ­cher l’ar­tiste et le pro­jet.

Les es­quisses partent alors di­rec­te­ment dans les coffres du stu­dio. C’est Roy Dis­ney, ne­veu de Walt, alors à la tête de la so­cié­té, qui res­sort les des­sins du pla­card en 1999 et dé­cide de re­lan­cer le film. Une équipe de 25 per­sonnes oeuvre alors, dans le stu­dio d’ani­ma­tion f ran­çais de Dis­ney à Mon­treuil (Seine-Saint-De­nis), sous la hou­lette du réa­li­sa­teur Do­mi­nique Mon­fé­ry (« Ké­ri­ty, la mai­son des contes »). En 2003, « Des­ti­no », d’une du­rée de six mi­nutes, est en­fin ache­vé. Il se­ra mon­tré au Festival du film d’ani­ma­tion d’An­ne­cy, puis dans quelques autres fes­ti­vals et ex­po­si­tions.

La prin­cesse et les montres molles

Mais c’est sur In­ter­net que « Des­ti­no » connaît une autre vie. Ré­gu­liè­re­ment, comme ce fut le cas en 2010 ou 2014, le film, vi­sible sur des plates-formes comme YouTube ou Vi­meo, re­fait le buzz : c’est le cas de­puis quelques jours, où il fait l’ob­jet de plu­sieurs pu­bli­ca­tions sur Face-

« Des­ti­no », un des­sin ani­mé de six mi­nutes, ra­conte sur un mode très poé­tique l’his­toire d’amour entre une jeune femme et le temps.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.