Ils re­trouvent leur chat dis­pa­ru il y a huit ans

IN­SO­LITE. Des Lon­do­niens ont ré­cu­pé­ré leur chatte re­trou­vée… dans l’Es­sonne. En re­vanche, im­pos­sible de sa­voir comment Moon Unit est ar­ri­vée en France.

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Ar­pa­jon (Es­sonne) NOL­WENN COSSON

SANS DENTS, ma­lade et très amai­grie, cette chatte de 11 ans voyait sa vie ne te­nir plus qu’à un fil. Pour­tant, au­jourd’hui, elle coule des jours heu­reux au­près de ses maîtres bien loin du pa­villon d’Ar­pa­jon (Es­sonne) où elle s’était ins­tal­lée. Voi­là huit ans qu’ils avaient per­du sa trace à Londres ! Ces re­trou­vailles n’au­raient ja­mais pu avoir lieu sans la dé­ter­mi­na­tion des membres de l’as­so­cia­tion Aide et dé­fense des animaux en détresse (Adad), ba­sée à Gif-sur-Yvette (Es­sonne).

« Lorsque nous avons ache­té la mai­son en mai der­nier, deux chats avaient élu do­mi­cile dans le jar­din de­puis quatre ans. Il n’était pas ques­tion de s’en dé­bar­ras­ser, se sou­vient Lau­rence Jou­vin, la pro­prié­taire du pa­villon proche de la gare d’Ar­pa­jon. L’un des deux, une chatte, était vrai­ment dans un mau­vais état, j’ai donc contac­té une amie, Lu­cile Co­rouge, qui est fa­mille d’ac­cueil pour l’as­so­cia­tion Aide et dé­fense des animaux en détresse. »

Après vé­ri­fi­ca­tion, l’ani­mal est pu­cé. Mais le nu­mé­ro ne cor­res­pond à rien en France. Des re­cherches sont alors lan­cées pour iden­ti­fier les pro­prié­taires, qui sont en­fin re­trou­vés fin juin… à Londres ! Sean et Mar­na n’en re­viennent tou­jours pas. Ils avaient per­du Moon Unit lors du ré­veillon 2008. Après des mois de re­cherches, ils avaient fi­ni par aban­don­ner. « C’est tel­le­ment in­at­ten­du. Vous êtes sûre que c’est le même chat huit ans après ? Et que fait-il en France ? » s’étonnent-ils dans un ma i l a d r e s s é à l’as­so­cia­tion. D’au­tant plus que le couple n’a ja- mais mis les pieds dans l’Hexa­gone. Mais lors­qu’ils re­çoivent une pho­to de l’ani­mal, le doute s’en­vole : la tache blanche qu’elle a sur le nez, si spé­ci­fique, est la preuve qu’il s’agit bien de Moon Unit.

Une col­lecte au Royaume-Uni au pro­fit de l’as­so­cia­tion fran­çaise

« Si seule­ment elle pou­vait par­ler… Peut-être qu’un Fran­çais l’a trou­vée à Londres et l’a rap­por­tée ici, ou qu’elle s’est fau­fi­lée dans une voi­ture, ima­gine Ca­the­rine Mo­rin, membre de l’Adad. Elle s’est re­trou­vée à Ar­pa­jon où elle s’est sen­tie bien. »

Sean et Mar­na or­ga­nisent aus­si­tôt son re­tour. Pas ques­tion de la lais­ser plus long­temps loin d’eux. Pas­se­port et vac­cins faits, le couple a pu ra­pa­trier la globe-trot­teuse fin juillet. « Nous avons fer­mé toutes les portes et lais­sé Moon Unit dans le cou­loir le temps qu’elle re­prenne ses marques. Elle sem­blait par­fai­te­ment bien et ne m’a pas quit­té de la jour­née », re­late Sean.

Afin de re­mer­cier l’as­so­cia­tion, le couple a lan­cé une col­lecte de fonds sur In­ter­net in­ti­tu­lé « Help Moon Unit say mer­ci ». Plus de 1 600 £ (en­vi­ron 2 000 €) ont été ré­col­tées.

Moon Unit vi­vait dans le jar­din d’un pa­villon à Ar­pa­jon (Es­sonne). Elle a été ren­due à ses maîtres, des Lon­do­niens qui avaient per­du la trace de leur ani­mal de­puis huit ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.