Le dilemme Ma­tui­di

PSG.

Aujourd'hui en France - - SPORTS - DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC

POUR L’INS­TANT, le PSG compte un mi­lieu de plus. Pa­ra­doxe, sur le ter­rain, l’équipe va s’élan­cer avec un de moins par rap­port aux trois der­nières sai­sons dans le sys­tème en 42-3-1 pri­vi­lé­gié par Unai Eme­ry. L’in­ter­na­tio­nal po­lo­nais Gr­ze­gorz Kry­cho­wiak, en pro­ve­nance du FC Sé­ville, vient ren­for­cer un sec­teur qui compte dé­jà Thia­go Mot­ta, pro­mu vice-capitaine, Mar­co Ver­rat­ti, Blaise Ma­tui­di, Adrien Ra­biot et Ben­ja­min Stam­bou­li. Six joueurs pour deux places dans le dis­po­si­tif du coach basque alors que Laurent Blanc avan­çait avec un mi­lieu à trois, im­muable hors bles­sure ou sus­pen­sion : Ver­rat­ti-Mot­ta-Ma­tui­di.

Ce der­nier est donc le grand per­dant de l’af­faire. Si Ver­rat­ti se­ra in­con­tes­table au mi­lieu, il de­vrait être épau­lé par son com­père ita­lien ou Kry­cho­wiak, dé­bar­qué da­van­tage dans la ca­pi­tale par la vo­lon­té d’Oli­vier Lé­tang, le di­rec­teur spor­tif ad­joint, que d’Eme­ry, son an­cien coach à Sé­ville. Lé­tang est en ef­fet le té­moin de ma­riage du Po­lo­nais et les deux hommes sont très amis. Der­rière, Ra­biot va de­voir se mon­trer pa­tient pour grat­ter du temps de jeu alors que Stam­bou­li pos­sède un bon de sor­tie et de­vrait quit­ter le camp des Loges dans quelques jours, di­rec­tion l’Es­pagne ou l’Al­le­magne.

Blaise Ma­tui­di, lui, est confron­té à un vé­ri­table dilemme. Soit il reste, mais en re­gar­dant les gros matchs de son équipe de­puis le banc. Soit il part, au risque de trou­ver moins bien, en termes d’ex­po­si­tion, de poids au sein du club et de sa­laire. Pour l’ins­tant, il n’a que le pre­mier choix, ce­lui de de­meu­rer au PSG. Car il ne pos­sède au­cune offre.

Mi­no Raio­la joue ses atouts

La Ju­ven­tus l’a ins­crit sur une liste de rem­pla­çants po­ten­tiels à Paul Pog­ba mais il n’est pas la prio­ri­té. La Vieille Dame mise da­van­tage sur Ne­man­ja Ma­tic (Chel­sea), voire Axel Wit­sel (Zé­nith Saint-Pé­ters­bourg). Deux condi­tions bloquent le trans­fert de Ma­tui­di à Tu­rin. Son prix tout d’abord. Pa­ris se­rait gour­mand — on en­tend par­ler de 50 M€ — alors que la cote du joueur tourne au­tour de 25 M€. Son sa­laire sur­tout. Avec 750 000 € men­suels, Ma­tui­di per­çoit des émo­lu­ments qui cas­se­raient la po­li­tique sa­la­riale du ves­tiaire de la Ju­ven­tus. Pas sûr que Leo­nar­do Bo- nuc­ci — le dé­fen­seur émarge à 3 M€ par an — et consorts ap­pré­cie­raient.

At­ti­ré par le cham­pion­nat an­glais, Ma­tui­di, 29 ans, lié en­core deux ans au PSG, n’a pas non plus re­çu de pro­po­si­tion venue de Pre­mier League. Mais l’in­ter­na­tio­nal tri­co­lore a un atout dans sa manche : son agent, Mi­no Raio­la. Le ré­sident mo­né­gasque est en feu cet été. Il a pla­cé trois joueurs à Manchester Uni­ted (Ibra­hi­mo­vic, Pog­ba, Mkhi­ta­ryan), Van der Wiel à Fe­ner­bah­çe, per­mis à Max­well de pro­lon­ger au PSG… Bref, il a la main chaude. Il lui reste presque trois se­maines pour trou­ver une is­sue à ce dos­sier. le­pa­ri­sien.fr

Kla­gen­furt (Au­triche), le 5 août. Le mi­lieu de ter­rain du PSG de­vrait voir son temps de jeu ré­duit dans le nou­veau sys­tème mis en place par son en­traî­neur. Blaise Ma­tui­di, 29 ans, hé­site donc à re­joindre une nou­velle écu­rie, en Ita­lie ou en An­gle­terre. Mais pour l’ins­tant, il n’a re­çu au­cune pro­po­si­tion sé­rieuse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.