Trump en­grange tou­jours les pe­tits dons

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - JANNICK ALIMI

DO­NALD TRUMP a beau mul­ti­plier les pro­vo­ca­tions (la dernière en date lais­sant en­tendre qu’il ap­pe­lait à la vio­lence contre Hilla­ry Clin­ton), et perdre du ter­rain dans les son­dages, une par­tie de l’opi­nion pu­blique conti­nue de le sou­te­nir ! Pour preuve, le suc­cès qu’il rem­porte en ma­tière de fi­nan­ce­ment. Se­lon les comptes de cam­pagne qu’il a pu­bliés en fin de se­maine, le mil­liar­daire, qui jus­qu’à pré­sent s’au­to­fi­nan­çait à hau­teur de 75 %, a de moins en moins de mal à trou­ver des ap­ports com­plé­men­taires. Il au­rait ain­si réu- ni ces der­nières se­maines quelque 82 M$ (73,4 M€) en dons. Soit au­tant que sa ri­vale Hilla­ry Clin­ton.

Signe d’un sou­tien po­pu­laire

Certes, les gros do­na­teurs ne sont tou­jours pas au ren­dez-vous, re­bu­tés par la po­li­tique pro­tec­tion­niste du ma­gnat de l’im­mo­bi­lier et ses propos po­pu­listes et xé­no­phobes. Après les frères Koch, ma­gnats de l ’ i ndus­trie pa­ra­pé­tro­lière, Meg Whit­man, pa­tronne de Hew­lett-Pa­ckard, a fait savoir qu’elle vo­te­rait pour Clin­ton en no­vembre et qu’elle al­lait le­ver des fonds pour la can­di­date dé­mo­crate.

En re­vanche, les dons pour le mil­liar­daire émanent es­sen­tiel­le­ment de par­ti­cu­liers sur In­ter­net, pour des mon­tants s’éle­vant à 10, 25 ou 50 $ (soit en­vi­ron 9, 22 et 45 €). « L’ef­fi­ca­ci­té de cette stra­té­gie de le­vée de fonds, ini­tiée cette an­née par Ber­nie San­ders, s’ex­plique par le suc­cès des dis­cours an­ti­lob­bys te­nus par le can­di­dat dé­mo­crate et par Trump », com­mente un ex­pert. Elle est as­sez nou­velle pour les ré­pu­bli­cains, con­trai­re­ment aux dé­mo­crates qui avec Ba­rack Oba­ma l’avaient inau­gu­rée pour la cam­pagne de 2008. C’est sur­tout la preuve que Trump, au-de­là de l’hos­ti­li­té qu’il sus­cite dans une par­tie du par­ti ré­pu­bli­cain, bé­né­fi­cie d’un réel sou­tien po­pu­laire. En cas de vic­toire le 8 no­vembre, il au­rait ain­si les cou­dées plus franches pour s’éman­ci­per de la ligne li­bé­rale de son par­ti. Au to­tal, les deux cam­pagnes, celle de Trump et celle de Clin­ton, de­vraient coû­ter près d’un mil­liard de dol­lars cha­cune. @Jan­ni­ckA­li­mi1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.