De la Ligue 1

Aujourd'hui en France - - SPORTS - SYL­VIE DE MACEDO, BER­TRAND MÉTAYER ET YVES LE­ROY

L’ef­fet Eu­ro va-t-il boos­ter les af­fluences ? Ber­nard Caïaz­zo, pré­sident de Pre­mière Ligue, syn­di­cat des clubs de L 1, et co­pré­sident de Saint-Etienne. « Comme pour la Coupe du monde 1998, l’Eu­ro va boos­ter les af­fluences mais aus­si les au­diences té­lé­vi­sées. Il y a eu une com­pé­ti­tion sur notre sol, conju­guée à un beau par­cours des Bleus. Ce­la a at­ti­ré du monde, a pas­sion­né beau­coup de Fran­çais, sur­tout les en­fants. Ce re­gain d’in­té­rêt pour le football va se pour­suivre et les clubs en pro­fi­te­ront. La dé­faite en fi­nale n’a pas vrai­ment d’im­pact car la po­pu­la­tion est fière de ses Bleus. Cer­tains, y com­pris une par­tie de ceux qui à la base ne sont pas des fans de foot, au­ront en­vie de pro­lon­ger le plai­sir en se ren­dant dans nos stades. La Ligue va d’ailleurs lan­cer fin août une cam­pagne de pu­bli­ci­té à la té­lé, sur le thème Al­lez au stade. » Le cham­pio nnat s’est-il ap­pau­vri du­rant l’été ? Franck Bel­has­sen, agent de joueur. « Non. Ibra­hi­mo­vic est par­ti et il sym­bo­li­sait le cham­pion­nat, mais con­trai­re­ment à ce qu’il dit, la Ligue 1 exis­tait avant lui et elle exis­te­ra après. Les re­tours de Mé­nez et Kry­cho­wiak sont bons pour le cham­pion­nat, tout comme l’ar­ri­vée de Je­sé. La si­gna­ture de Meu­nier au PSG est aus­si un bon si­gnal, car jus­qu’ici les Belges par­taient en An­gle­terre. Nkou­lou au­rait aus­si pu par­tir et est res­té en France. La seule in­cer­ti­tude, c’est l’OM. Chaque an­née, on en­tend que le cham­pion­nat est en baisse et on se rend compte qu’il n’est pas si mau­vais. » Les pro­mus, Di­jon, Metz et Nan­cy ont-il le ni­veau ? Jean-Marc Fur­lan, en­traî­neur de Brest (L 2). « Metz et Nan­cy ont un lé­ger avan­tage sur Di­jon. Ces deux clubs ont une ex­pé­rience plus im­por­tante de la Ligue 1, ont sou­vent fait l’as­cen­seur et ont cer­tai­ne­ment re­te­nu les le­çons du pas­sé. Metz a aus­si re­cru­té quelques élé­ments qui y ont évo­lué ( NDLR : Er­ding, Co­hade, Si gno­ri­no) et Nan­cy joue­ra à do­mi­cile sur un syn­thé­tique, et c’est un vrai atout. Mais leur main­tien, c’est sur­tout une ques­tion de bud­get. De la CFA jus­qu’en L 2, la co­hé­sion de groupe peut suf­fire à gra­vir les éche­lons. Mais une fois en Ligue 1, il te faut de l’ar­gent. Les grosses villes ou les clubs avec une cer­taine his­toire, comme Mont­pel­lier, Nantes ou Bor­deaux, ont réus­si. Mais pour les pe­tites, c’est plus com­pli­qué. Lo­rient est l’ex­cep­tion de ces der­nières an­nées, An­gers celle de la sai

son pas­sée. » Un jeune va-t-il se ré­vé­ler ? Lu­do­vic Ba­tel­li, sé­lec­tion­neur des moins de 19 ans cham­pions d’Eu­rope. « Is­sa Diop (19 ans) a dé­jà joué 21 matchs la sai­son dernière avec Tou­louse et je le vois s’ins­tal­ler en dé­fense cen­trale. Il a un état d’es­prit ir­ré­pro­chable, un men­tal hors norme et c’est un gros bos­seur. Amine Ha­rit (19 ans) peut aus­si être une sur­prise in­té­res­sante à Nantes. Lu­cas Tou­sart (19 ans) peut aus­si poin­ter le bout de son nez à Lyon. Il y a aus­si ceux qui ont dé­jà connu la L 1 comme Au­gus­tin (19 ans) au PSG ou Mbap­pé (17 ans) à Mo­na­co qui semblent pou­voir pour­suivre sur leur lan­cée. »

Jé­ré­my Mé­nez re­vient en Ligue 1, à Bor­deaux, après deux ans pas­sés à Mi­lan.

Le Tou­lou­sain Is­sa Diop (19 ans) pour­rait être une des ré­vé­la­tions de la sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.