Ba­taille en vue contre les mé­gots

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - MAR­TIN AN­TOINE

APRÈS PA­RIS et Cannes (Al­pesMa­ri­times), Col­mar (Haut-Rhin) se­ra-t-elle la pro­chaine grande ville de France à ver­ba­li­ser les jets de mé­gots dans ses rues ? Cette ques­tion fait l’ob­jet d’une consul­ta­tion pu­blique lan­cée sur le site In­ter­net de la ville al­sa­cienne de­puis le dé­but du mois d’août. Comme dans toutes les ci­tés fran­çaises, des cen­taines de mé­gots sont écra­sés sur les trot­toirs col­ma­riens chaque jour. Un geste ba­nal qui met en co­lère la mu­ni­ci­pa­li­té. « Je n’en peux plus de voir les ha­bi­tants je­ter leurs mé­gots dans les rues alors que 250 cen­driers ont été mis à leur dis­po­si­tion, il y a dix ans », s’agace le maire de la ville, Gil­bert Meyer (LR).

Un vote non vé­rouillé

« De­puis le dé­but de cette consul­ta­tion, nous avons en­re­gis­tré 2 500 votes. Et 75 % des son­dés sont fa­vo­rables à une pé­na­li­sa­tion », ex­plique l’élu. Les ré­sul­tats dé­fi­ni­tifs se­ront com­mu­ni­qués dans le bul­le­tin mu­ni­ci­pal dé­but sep­tembre. Et de­vraient confor­ter le maire dans sa dé­marche. « Dans un pre­mier temps, j’es­père que cette pu­bli­ca­tion in­ci­te­ra les Col­ma­riens à la vi­gi­lance. Si rien ne change, je se­rai obli­gé de sé­vir », pré­vient Gil­bert Meyer. Le maire en­vi­sage donc de ver­ba­li­ser tous ceux qui se lais­se­ront al­ler à je­ter leurs mé­gots dans les rues. Et la note s’an­nonce sa­lée : « Je ré­flé­chis à fixer le mon­tant du PV à 135 € dès le 1er jan­vier 2017 », an­nonce l’édile. C’est plus que les 68 € fixés par la Ville de Pa­ris mais moins que les 180 € en­cou­rus à Cannes.

Si cette consul­ta­tion semble at­ti­rer les foules, l’ef­fi­ca­ci­té du pro­cé­dé in­ter­roge. Pre­miè­re­ment, tout le monde peut y par­ti­ci­per, y com­pris les non-Col­ma­riens. « Je sou­hai­tais re­cueillir l’avis du plus grand nombre, sa­chant que 3,5 mil­lions de tou­ristes passent dans le centre-ville de Col­mar chaque an­née », se jus­ti­fie le maire. Plus pro­blé­ma­tique, le sys­tème de scru­tin n’étant pas ver­rouillé, vous pou­vez prendre part au vote de fa­çon illi­mi­tée. « Nous avons en­re­gis­tré 1 500 adresses IP dif­fé­rentes sur 2 500 votes. Je doute qu’une même per­sonne ait vo­té deux fois dans la même se­maine », ex­plique Gil­bert Meyer, sûr de l’ef­fi­ca­ci­té de son ques­tion­naire et prêt à me­ner ba­taille contre les fu­meurs in­ci­viques. Et cette consul­ta­tion, dont les ré­sul­tats ne font guère mystère, au­ra va­leur d’ar­gu­ment in­faillible…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.