L’ab­bé a « fau­té », ils veulent le sau­ver

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE -

« ON VEUT GAR­DER notre ab­bé ! » Le mot d’ordre s’af­fiche sur une page Fa­ce­book et une pé­ti­tion en ligne, lan­cées par des jeunes d ’ Her mi e s , u n e c o mmune d e 1 200 âmes si­tué près d’Ar­ras (Pasde-Ca­lais). Pas de fer­veur re­li­gieuse chez ces grands ados, mais un at­ta­che­ment pro­fond au père Alexis Ono­mo, l’ab­bé ca­me­rou­nais qui of­fi­cie au vil­lage de­puis un an et qui a tis­sé des liens étroits avec la po­pu­la­tion. Des liens peut-être un peu trop étroits, au goût de sa hié­rar­chie : l’ab­bé est ac­cu­sé d’avoir trans­for­mé le pres­by­tère en « gar­çon­nière éro­tique », se­lon l’évêque d’Ar­ras, Mg Jae­ger. Il

r au­rait en­tre­te­nu des re­la­tions char­nelles avec l’une de ses pa­rois­siennes. L’évê­ché s’ap­prête donc à ne pas re­nou­ve­ler son contrat, et à le ren­voyer au Ca­me­roun. Et c’est là où ré­side le vé­ri­table scan­dale, pour bon nombre d’Her­mi­nois.

« On veut le gar­der ici, c’est une per­sonne très im­por­tante dans le vil­lage, où il a ap­por­té quelque chose de nou­veau. Il vi­site la mai­son de re­traite, les ma­lades, il connaît tout le monde, c’est vrai­ment quel­qu’un

Her­mies (Pas-de-Ca­lais). À l’ins­tar de Dy­lan Lan­celle (à droite), des ha­bi­tants veulent gar­der leur ab­bé, me­na­cé d’être ren­voyé au Ca­me­roun pour avoir en­tre­te­nu une re­la­tion avec une pa­rois­sienne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.