Maître Ca­péo

MU­SIQUE. Il est no 1 des ventes et il vient de nulle part ou presque. Clau­dio Ca­péo, an­cien me­nui­sier pas­sé par « The Voice », a dé­cro­ché le tube sur­prise de l’été avec « Un homme de­bout ».

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES - Clau­dio Ca­péo, mu­si­cien et chan­teur RA­PHAËL PORIER

UN DISQUE D’OR, soit plus de 50 000 exem­plaires ven­dus, et sur­tout trois se­maines d’af­fi­lée en tête des ventes d’al­bums hexa­go­nales : pas mal pour un me­nui­sier qua­si in­con­nu d’ori­gine ita­lienne qui joue de l’ac­cor­déon ! Telle est la belle his­toire de Clau­dio Ca­péo, sur­prise mu­si­cale de l’été. Alors que per­sonne ne l’at­ten­dait, cet Al­sa­cien de 31 ans vole la ve­dette aux ar­tistes en vue avec le pre­mier ex­trait de son al­bum sor­ti mi-juillet, « Un homme de­bout », en passe de de­ve­nir le tube de l’été avec dé­jà plus de 15 mil­lions de vues sur le ré­seau de par­tage vi­déo YouTube.

« Je n’en re­viens pas, clame le chan­teur de­puis sa ré­gion na­tale. Avec mon groupe, nous avons en­re­gis­tré la chan­son et tour­né le clip en deux jours et main­te­nant… On se frotte les yeux ! » Il a suf­fi d’un pas­sage, as­sez bref, dans l’émis­sion de TF 1 « The Voice » pour que la magie opère. Eli­mi­né au stade des bat­tles de la dernière édi­tion du té­lé­cro­chet, Clau­dio Ca­péo avait sé­duit Florent Pa­gny avec une reprise pour le moins ori­gi­nale de « Chez Lau­rette », le clas­sique de Mi­chel Del­pech. Une per­for­mance suf­fi­sante pour at­ti­rer l’at­ten­tion du pro­duc­teur de Zaz, qui lui pro­pose de pro­duire un al­bum dans la fou­lée. Le troi­sième dans la car­rière de Clau­dio après deux disques qui ne lui ont pas per­mis de sor­tir de l’ano­ny­mat.

Tous les ar­tistes ont une date char­nière dans leur che­mi­ne­ment : Clau­dio Ca­péo, lui, en cite deux. La pre­mière, il y a cinq ans, quand il fait le choix, avec les amis qui forment son groupe, de ten­ter le tout pour le tout : « Nous avons tous dé­ci­dé de dé­mis­sion­ner de nos mé­tiers res­pec­tifs pour nous in­ves­tir t ota­le­ment dans une car­rière mu­si­cale. Ça n’a pas mar­ché, et je me suis re­trou­vé à de­voir jouer dans le mé­tro pour payer mon hé­ber­ge­ment. C’est à ce mo­ment-là que j’ai cô­toyé les SDF et les per­sonnes mises au ban de la so­cié­té qui m’ont ins­pi­ré les pa­ro- les d’Un homme de­bout ». Se­conde date pi­vot, ce jour où il est re­pé­ré dans la rue par les cas­teurs de l’émis­sion de TF 1, à la re­cherche de nou­veaux ta­lents. « Au dé­part je n’étais pas in­té­res­sé, confie-t-il. The Voice n’était pas du tout ma tasse de thé. Et puis mes potes mu­si­ciens m’ont convain­cu de fran­chir le pas. »

Le chan­teur de rue, contre toute at­tente, par­vient à sé­duire avec son ac­cor­déon, pour­tant pas l’ins­tru­ment le plus ten­dance. « J’en ai joué jus­qu’à 13 ans, puis j’ai ar­rê­té parce que je pas­sais pour un con. Les filles se mo­quaient de moi alors que si je m’étais lan­cé dans la mu­sique, c’était pour sé­duire ! » Mo­qué pour ses ori­gines ita­liennes, l’ado­les­cent se tourne vers la mu­sique mé­tal — « le temps de me dé­truire les oreilles » — avant de re­ve­nir vers son ins­tru­ment de pré­di­lec­tion. « A 15 ans, j’ai com­pris qu’il fal­lait trans­for­mer mes fai­blesses en point fort, et j’ai re­pris l’ac­cor­déon. » Son rêve de tou­jours, jouer à l’Olym­pia, est dé­sor­mais à por­tée de main.

« Je n’en re­viens pas »

le­pa­ri­sien.fr Dé­cou­vrez le clip « Un homme de­bout »

Avant d’être disque d’or grâce à son al­bum, « Un homme de­bout », Clau­dio Ca­péo jouait dans le mé­tro. C’est à ce mo­ment-là qu’il a été re­pé­ré pour par­ti­ci­per à l’émis­sion « The Voice », ex­cep­tion­nel trem­plin pour le joueur d’ac­cor­déon de 31 ans, de­ve­nu no 1 des ventes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.