Une nuit d’an­goisse

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - Vi­trolles (Bouches-du-Rhône) Ca­mille N.J.

« La pe­tite gar­rigue », « le parc » ou « le pe­tit bois. » Au­tant de pro­messes de sen­teurs bu­co­liques, qui se sont muées en me­nace lorsque le feu a fran­chi mer­cre­di les li­sières de Vi­trolles. « Un si­nistre dan­tesque, a té­moi­gné son maire, Loïc Ga­chon. La com­mune a été ba­layée par les flammes du nord au sud. L’heure est au bi­lan, et il va être ter­rible. » « C’était une mer de feu, pré­cise Da­nielle, la soixan­taine, une ha­bi­tante de la ré­si­dence des Pin­chi­nades, du­re­ment éprou­vée. J’ai ren­tré le mo­bi­lier de jar­din, cal­feu­tré les aé­ra­tions avec des linges et je me suis en­fuie. » La nuit de mer­cre­di à jeu­di, elle l’a pas­sé au gym­nase Piot. Par pré­cau­tion, la cli­nique voi­sine et de nom­breuses en­tre­prises avaient été éva­cuées. Hier, Da­nielle est ren­trée à la mai­son. Avec Ca­mille, son ma­ri, et Ti­na, la chienne york­shire de la voi­sine. « En cou­rant, sa maî­tresse a glis­sé et est tom­bée sur le crâne, ra­conte Da­nielle. Elle a fait une hé­mor­ra­gie et a été éva­cuée vers Mar­seille. » « On a eu de la chance, pour­suit Ca­mille. On a pris l’au­to­route A 7. Les bas-cô­tés étaient en feu. On s’est ré­fu­giés chez un ami de mon fils, mais les flammes nous ont rat­tra­pés. On a dû cou­rir à tra­vers champs pour leur échap­per. » « Un mi­racle », s’étonne en écho Cé­dric, le di­rec­teur de l’hô­tel Cam­pa­nile de Vi­trolles. Certes, deux voi­tures ont été dé­truites sur le par­king. Mais les bâ­ti­ments n’ont pas souf­fert quand les alen­tours fu­maient en­core hier ma­tin. « Pour l’ins­tant, on va res­ter fer­mé, dé­ve­loppe le jeune homme. On a uti­li­sé tous les ex­tinc­teurs. Les normes de sé­cu­ri­té ne sont donc plus res­pec­tées. Sur­tout, comme toutes les lignes ont brû­lé, nous n’avons plus l’élec­tri­ci­té. » Aux Pennes-Mi­ra­beau, à quelques ki­lo­mètres, le constat est plus dra­ma­tique. Che­min de l’In­fer­net, outre celle de Lau­rie et Ch­ris­tophe (lire ci-des­sus), d’autres ha­bi­ta­tions sont en ruines. « Qu’est-ce que vous vou­lez, ça fait huit mois qu’on n’a pas vu la pluie », lâche Fran­cis, 73 ans, fa­ta­liste. « Il n’y a pas que ça, cor­rige Ca­mille. De­puis trente ans, on ne plante que des pins ou des cy­près, très in­flam­mables. Un jour il fau­dra pen­ser à re­plan­ter avec des es­pèces plus chères et plus ré­sis­tantes. »

« On a dû cou­rir à tra­vers champs pour échap­per aux flammes »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.