Alerte rouge sur le prix du jus d’orange

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE - AN­THO­NY HALPERN

LE JUS DE FRUIT pré­fé­ré des Fran­çais au­ra un goût amer à la ren­trée. Le litre de jus d’orange concen­tré de­vrait coû­ter entre 10 et 15 cen­times sup­plé­men­taires en sep­tembre. « Une hausse moi­tié moins éle­vée pour les nec­tars, l’aug­men­ta­tion du ta­rif étant pro­por­tion­nelle à la te­neur en oranges du jus », ex­plique Em­ma­nuel Vas­se­neix, pré­sident d’Uni­jus (Union na­tio­nale in­ter­pro­fes­sion­nelle des jus de fruit).

Pour ex­pli­quer cette hausse, il faut tra­ver­ser l’At­lan­tique. Au Bré­sil, qui as­sure la ma­jo­ri­té des ré­coltes de la pla­nète, la pro­duc­tion est en chute l i b r e . El l e e s t c e t t e a n n é e d e 246 mil­lions de box — l’équi­valent de 40,8 kg par uni­té —, contre 309 l’an pas­sé, soit une baisse d’en­vi­ron 20 %.

Tous les élé­ments se dé­chaînent pour faire la peau de l’orange. « Le dé­but de la cam­pagne, en juin, a été très mau­vais à cause de la pluie. » Une si­tua­tion cli­ma­tique en­core com­pli­quée par l’im­pact du phé­no­mène El Niño, qui aug­mente la tem­pé­ra­ture de la sur­face de la mer. L’éco­sys­tème ajoute aus­si à ce­la son grain de sel : la ma­la­die du dra­gon jaune, pro­vo­quée par une bac­té­rie trans­mise par des in­sectes, connaît une forte pro­pa­ga­tion et ra­vage les ver­gers. En­fin, le mar­ché éco­no­mique est aus­si dé­fa­vo­rable à la pro- duc­tion de cet agrume. « Les oran­gers en Flo­ride, deuxième ré­gion pro­duc­trice mon­diale, sont ar­ra­chés les uns après les autres pour construire des im­meubles. Et au Bré­sil, ils sont rem­pla­cés par des cultures plus ré­mu­né­ra­trices, comme le sucre de canne », ex­plique Em­ma­nuel Vas­se­neix.

Les cours dé­fi­ni­ti­ve­ment fixés à la ren­trée

Consé­quence, le prix d’achat au pro­duc­teur de la tonne de concen­tré d’orange éta­bli à 1 568 € l’an pas­sé est main­te­nant éva­lué à 2 105 € (+ 34 %). « Ce sont en­core des es­ti­ma­tions parce que les contrats ne sont pas en­core ré­gu­la­ri­sés. Les prix se­ront dé­fi­ni­ti­ve­ment fixés à la ren­trée. Mais ça donne une idée as­sez pré­cise mal­gré tout. »

Pas d’in­quié­tude néan­moins concer­nant les oranges en fi­let, en vente sur les étals de fruits aux su­per­mar­chés. « Que ce soit les oranges à jus ou à man­ger, c’est un tout a u t r e mar­ché q u i r e p o s e s u r d’autres cultures, comme en Es­pagne ou au Ma­roc. Les ré­coltes sont an­non­cées bonnes, donc les prix ne de­vraient pas beau­coup bou­ger ». De quoi in­ci­ter les fai­néants à dé­cou­vrir les sa­veurs du jus d’orange pres­sé à do­mi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.