Pa­ra­ly­sés : l’in­croyable avan­cée

SAN­TÉ. Des pa­ra­plé­giques ont re­trou­vé une ca­pa­ci­té de mou­ve­ment, se­lon une étude pu­bliée hier. Com­ment ? Par une toute nou­velle tech­nique uti­li­sant la réa­li­té vir­tuelle. Un es­poir pour les pa­tients.

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Guillaume Fer­ral, 56 ans, un pas­sion­né d’avia­tion en fau­teuil de­puis 1985 ÉLO­DIE CHERMANN

ELLE A EN­VA­HI tous les do­maines du quo­ti­dien, des jeux vi­déo au ci­né­ma. La réa­li­té vir­tuelle pour­rait dé­sor­mais chan­ger la vie des pa­ra­plé­giques. Une étude pu­bliée hier, dans la re­vue amé­ri­caine « Scien­ti­fic Re­ports », montre en ef­fet qu’après une im­mer­sion in­ten­sive dans la réa­li­té vir­tuelle, des pa­tients vic­times d’une pa­ra­ly­sie com­plète des deux jambes ont réus­si pour les uns à re­mar­cher, pour les autres à conduire ou avoir des rap­ports sexuels.

L’ex­pé­rience a été me­née pen­dant un an par une équipe de cher­cheurs de l’uni­ver­si­té Duke en Ca­ro­line du Nord sur huit ma­lades âgés de 18 à 40 ans pré­sen­tant des lé­sions de la moelle épi­nière de­puis trois à treize ans. « Au dé­part, on leur a fait un élec­troen­cé­pha­lo­gramme pour cap­ter l’activité élec­trique de leur cer­veau, ex­plique Fran­çois Ber­ger, di­rec­teur du la­bo­ra­toire de tech­no­lo­gies pour le cer­veau à Gre­noble. Puis on a en­voyé ces in­for­ma­tions vers un lo­gi­ciel pour les dé­chif­frer. »

Les ma­lades ont en­suite été plon­gés dans un en­vi­ron­ne­ment vir­tuel et sou­mis à tout un tas d’exer­cices sur ta­pis rou­lant. A force de s’ima­gi­ner en train de mar­cher, ils ont ap­pris pe­tit à pe­tit à ac­ti­ver la zone mo­trice de leur cer­veau pour en­clen­cher un mou­ve­ment vo­lon­taire. Un vé­ri­table ex­ploit pour des pa­ra­ly­sés qui n’avaient au­cun es­poir de voir leur han­di­cap dis­pa­raître spon­ta­né­ment. En­core plus fou, l’uti­li­sa- tion pro­lon­gée de ce sys­tème de l i ai s on di r ect e au­rait per­mis d’amé­lio­rer leur mo­tri­ci­té et leurs sen­sa­tions. « Quand la moelle épi­nière est en­dom­ma­gée, l’au­to­route qui conduit le mou­ve­ment est in­ter­rom­pue mais il reste tou­jours au moins 10 % de fibres ner­veuses dans cette zone », ex­plique Fran­çois Ber­ger. « Ce sont sans doute ces connexions qui per­mettent de vé­hi­cu­ler des si­gnaux et d’ac­ti­ver la zone mo­trice. »

En un an, la plu­part des ma­lades ont ain­si consta­té une amé­lio­ra­tion du contrôle de leur ves­sie et du fonc­tion­ne­ment de leur in­tes­tin, ce qui leur a per­mis de se dé­bar­ras­ser des laxa­tifs et des sondes. Quatre d’entre eux sont même pas­sés d’une pa­ra­ly­sie to­tale à une pa­ra­ly­sie par­tielle.

« Si on met­tait en place cette ré­édu­ca­tion très vite après le trau­ma­tisme, les pro­grès se­raient sans doute en­core plus im­por­tants et du­rables » , sou­ligne Fran­çois Ber­ger. De quoi sus­ci­ter bien des es­poirs. « Pen­dant des dé­cen­nies, on a cru qu’on ne par­vien­drait ja­mais à res­tau­rer les cel­lules du cer­veau. Les der­nières dé­cou­vertes semblent en­fin mon­trer le contraire, c’est une ré­vo­lu­tion », se ré­jouit Guillaume Fer­ral, 56 ans, un pas­sion­né d’avia­tion en fau­teuil de­puis 1985.

D’autres se montrent plus pru­dents. « C’est im­por­tant que les cher­cheurs se mo­bi­lisent pour faire avan­cer l’état des connais­sances sur la pa­ra­plé­gie, se fé­li­cite Pa­trice Tri­po­teau, di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de l’As­so­cia­tion des pa­ra­ly­sés de France. Mais il ne faut pas se leur­rer : tous les ma­lades ne pour­ront pas re­mar­cher de­main. » N’em­pêche, cette avan­cée est un pe­tit pas pour l’homme, un grand pas pour l’hu­ma­ni­té.

« Pen­dant des dé­cen­nies, on a cru qu’on ne par­vien­drait ja­mais à res­tau­rer les cel­lules du cer­veau »

Ce pa­tient, han­di­ca­pé de­puis six ans, en est à son qua­trième mois d’en­traî­ne­ment avec un exos­que­lette. Il fait par­tie des huit per­sonnes qui ont par­ti­ci­pé à l’étude dont les ré­sul­tats ont été pu­bliés par la re­vue amé­ri­caine « Scien­ti­fic Re­ports ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.