« Très en­cou­ra­geant »

Thi­baud Lan­sa­man,

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Pro­pos re­cueillis par JILA VAROQUIER

LE DOC­TEUR de mé­de­cine phy­sique et de ré­adap­ta­tion est en poste à l’hô­pi­tal Ray­mond-Poin­ca­ré. L’éta­blis­se­ment de Garches (Hauts-deSeine) est l’un des plus re­nom­més pour la prise en charge des pa­tients pa­ra­ly­sés. Que vous ins­pire cette étude ? THI­BAUD LAN­SA­MAN. C’est très en­cou­ra­geant. Nous sommes au dé­but de l’ère vir­tuelle et elle va nous pro­po­ser de nou­velles formes de ré­édu­ca­tion. C’est su­per. Uti­li­sez-vous des mé­thodes si­mi­laires au­près de vos pa­tients ? Oui, no­tam­ment chez les per­sonnes de­ve­nues hé­mi­plé­giques après un AVC (ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral) ou un trau­ma­tisme crâ­nien. Nous leur de­man­dons d’ima­gi­ner des mou­ve­ments du bras, par exemple, alors que leurs membres ne bougent pas. Il sem­ble­rait que le seul fait d’ima­gi­ner fa­ci­lite la ré­cu­pé­ra­tion. Pour­quoi ? Les re­cherches se pour­suivent en­core. Une liai­son de la moelle épi­nière a pour consé­quence d’em­pê­cher l’in­for­ma­tion trans­mise par le cer­veau de pas­ser. La sti­mu­la­tion des dif­fé­rentes zones du cer­veau par des images vir­tuelles a pour but d’en­voyer des si­gnaux aux membres in­fé­rieurs en pas­sant par la moelle. Et ce type d’ex­pé­riences mon­tre­rait que, dans cer­tains cas, les com­mandes fi­nissent par tran­si­ter à nou­veau. Mais il faut res­ter pru­dent sur le bé­né­fice de cette tech­nique et quel type de pa­tient ont été in­clus dans cette étude. Nous ob­ser­vons, ici à Ray­mondPoin­ca­ré, une ré­cu­pé­ra­tion neu­ro­lo­gique lorsque les lé­sions sont par­tielles. D’autres n’y ar­rivent mal­heu­reu­se­ment ja­mais. Est-ce que l’on pour­rait ima­gi­ner trans­po­ser cette étude en France ? Oui, bien sûr, mais tout est une ques­tion de moyen et de temps. En outre, les exos­que­lettes ne sont pas en­core tout à fait sa­tis­fai­sants. Ils sont as­sez gros et lourds. Et les pa­tients peuvent dif­fi­ci­le­ment s’en équi­per chez eux. Mais les tra­vaux sont nom­breux et des ef­forts de mi­nia­tu­ri­sa­tion sont en cours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.