Paris peut-il faire en­core mieux ?

FOOT­BALL. La troupe em­me­née par Unai Eme­ry pour­ra-t-elle battre les re­cords de sa de­van­cière coa­chée par Laurent Blanc ? C’est tout l’en­jeu du cham­pion­nat qui s’ouvre ce soir en Corse.

Aujourd'hui en France - - SPORTS - DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC

EN UN ÉTÉ ré­vo­lu­tion­naire, le PSG a tout chan­gé. Son en­traî­neur, son at­ta­quant de pointe, son sys­tème de jeu, peut-être son gar­dien (voir par ailleurs). Il s’est do­té d’un di­rec­teur du foot­ball, qui cha­peaute tout le sec­teur spor­tif. Le PSG sera donc dif­fé­rent cette sai­son. Et, en étant dif­fé­rent, peut-il être pa­reil ou même mieux après sa sai­son des re­cords ?

CA­NAL +, 20 HEURES

Le PSG n’a pas en­core fran­chi la barre des 100 points en Ligue 1 mais il a pous­sé as­sez loin le re­cord en l’éta­blis­sant à 96 points (avec 30 vic­toires). Ce­la laisse le droit à huit « faux pas » dont la no­tion reste re­la­tive : six nuls et seule­ment deux dé­faites. C’est ex­trê­me­ment rare de ne s’in­cli­ner que deux fois. Il faut at­tendre les grands matchs de Ligue des cham­pions et la baisse de concen­tra­tion af­fé­rente en cham­pion­nat. Pour le reste, avec un ef­fec­tif dou­blé concur­ren­tiel et l’en­vie de sé­duire d’Eme­ry, et de ses joueurs de lui plaire, la conquête ne fait au­cun doute. En l’ab­sence de Zla­tan Ibra­hi­mo­vic, ce re­cord pa­raît dif­fi­cile à faire tom­ber. Pour l’ins­tant, Edin­son Ca­va­ni n’a ja­mais fran­chi la barre des 20 buts en Ligue 1. A sa dé­charge, El Ma­ta­dor n’évo­luait pas à son vrai poste, at­ta­quant axial, et ne ti­rait pas les pé­nal­tys. Cette sai­son, il n’au­ra plus cette ex­cuse.

Mais Unai Eme­ry se veut un en- traî­neur spec­ta­cu­laire. Il s’ap­prête à évo­luer avec un joueur of­fen­sif de plus dans son onze, ce qui va don­ner du temps de jeu à Lu­cas ou aux deux nou­veaux, Ha­tem Ben Ar­fa et Je­sé. Ce ne sont pas vrai­ment des bu­teurs, plu­tôt des élé­ments spec­ta­cu­laires.

Mais dé­pas­ser les 102 buts de­meure quand même illu­soire après une sai­son où Paris a mul­ti­plié les car­tons (9-0 contre Troyes, 6-0 Caen, 5-0 Tou­louse, 5-1 Lyon et An­gers, 4-0 Rennes, Ajac­cio et Nantes, 4-1 Nantes, Saint-Etienne, Reims, Troyes et Nice). Mais qui donc sera deuxième ? Lyon ? Mo­na­co ? Une sur­prise ? C’est le prin­ci­pal sus­pense de la Ligue 1. L’autre consiste à trou­ver l’écart de points entre Paris et ce­lui-ci. La sai­son pas­sée, c’était 31 points, une pre­mière là en­core. Il se­rait éton­nant que l’OL com­mette deux fois la même er­reur qui consiste à ne dis­pu­ter le cham­pion­nat qu’à moi­tié. Il n’au­rait pas été cham­pion en étant plus ré­gu­lier mais il au­rait au moins li­mi­té les dé­gâts comme lors de la sai­son 2014-2015 : huit points de dif­fé­rence à l’ar­ri­vée et long­temps un ma­no a ma­no pas­sion­nant.

« L’écart entre le PSG et les autres est au moins aus­si im­por­tant que la sai­son der­nière et ça res­te­ra com­pli­qué d’al­ler l’em­bê­ter pour le titre sur 38 jour­nées, que ce soit nous ou les autres clubs fran­çais, juge Bruno Ge­ne­sio, l’en­traî­neur de Lyon. Néan­moins, nous pou­vons ré­duire l’écart de 31 points qui nous sé­pa­rait du PSG après avoir li­vré une mau­vaise pre­mière moi­tié de sai­son. »

96 points en cham­pion­nat 102 buts ins­crits 31 points d’écart avec le deuxième 19 buts en­cais­sés

Le sec­teur dé­fen­sif va bou­ger cette sai­son à Paris. Le gar­dien pour­rait être dif­fé­rent, le la­té­ral gauche aus­si, avec l’af­fir­ma­tion de Lay­vin Kur­za­wa et la me­nace Tho­mas Meu­nier sur Serge Au­rier à droite. Nor­ma­le­ment, Mar­quin­hos de­vrait rem­pla­cer Da­vid Luiz à son retour des JO. Ce­la sup­pose de nou­veaux au­to­ma­tismes, de nou­veaux re­pères, du temps. Paris au­ra peut-être aus­si moins le bal­lon que la sai­son pas­sée.

Après, le dan­ger of­fen­sif en Ligue 1 reste li­mi­té. Fal­cao-Ger­main à Mo­na­co, Fe­kir-La­ca­zette à Lyon, éven­tuel­le­ment Mé­nez à Bor­deaux. Paris peut faire aus­si bien dans ce do­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.