Ses sou­tiens lancent une nou­velle pé­ti­tion

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - T.R.

FACE À LA DÉ­CI­SION du tri­bu­nal d’ap­pli­ca­tion des peines (TAP), la ré­ponse des sou­tiens de Jac­que­line Sau­vage n’a pas tar­dé. « Nous ve­nons de lan­cer une nou­velle pé­ti­tion », an­nonce Ka­rine Plas­sard. Lo­gique : c’est par là que tout avait com­men­cé. Alors que l’af­faire n’in­té­res­sait pas grand monde, cette mi­li­tante fé­mi­niste au­ver­gnate et une cadre pa­ri­sienne, Ca­role Ar­ri­bat, ont lan­cé sur In­ter­net une pé­ti­tion de sou­tien à la mère de fa­mille au len­de­main du deuxième ver­dict. Une troi­sième femme émue par son sort lan­çait un ap­pel à ma­ni­fes­ter à Pa­ris le 12 dé­cembre 2015. Une mo­bi­li­sa­tion qui réunit une cen­taine de per­sonnes, par­mi les­quelles deux filles de Jac­que­line Sau­vage, et l’ac­trice Eva Dar­lan — de­ve­nue de­puis pré­si­dente du co­mi­té de sou­tien — dont la pré­sence donne un coup de pro­jec­teur au mou­ve­ment.

Plu­sieurs as­so­cia­tions fé­mi­nistes leur em­boîtent le pas, sui­vies par de nom­breux élus, comme la dé­pu­tée (LR) Va­lé­rie Boyer ou la maire de Pa­ris (PS) Anne Hi­dal­go. Des ral­lie­ments avec les­quels les pre­miers sou­tiens prennent leurs dis­tances, crai­gnant des ten­ta­tives de ré­cu­pé­ra­tion po­li­tique. Mais c’est l’am­pleur prise par la pé­ti­tion ré­cla­mant la grâce de Jac­que­line Sau­vage qui va faire bou­ger les lignes. Alors que la barre des 400 000 si­gna­tures est fran­chie, Fran­çois Hol­lande ac­cepte de re­ce­voir les filles de Jac­que­line Sau­vage et ses avo­cates le 29 jan­vier. Deux jours plus tard, le pré­sident de la Ré­pu­blique ac­cepte d’ac­cor­der une grâce par­tielle, ou­vrant la voie à une de­mande de li­bé­ra­tion condi­tion­nelle.

Pour une grâce to­tale

« Je suis dé­çue mais sur­tout en co­lère : on avait des in­quié­tudes, mais au fond, on y croyait, dé­plore Ka­rine Plas­sard. C’est une dé­ci­sion prise par une ma­gis­tra­ture re­van­charde qui n’a pas di­gé­ré la grâce par­tielle ac­cor­dée par Fran­çois Hol­lande. C’est la seule ex­pli­ca­tion, car il n’y avait au­cune rai­son ob­jec­tive de lui re­fu­ser cette li­bé­ra­tion. » Sa nou­velle pé­ti­tion, lan­cée hier après-mi­di, vise cette fois à ob­te­nir la grâce to­tale et dé­fi­ni­tive de la condam­née. « Qu’on en fi­nisse une fois pour toutes. Sa place n’est pas en pri­son », in­siste la mi­li­tante. Trois heures seule­ment après sa mise en l i gne, plus de 9 000 si­gna­tures avaient dé­jà été re­cueillies.

Pa­ris, le 23 jan­vier 2016. Des ras­sem­ble­ments ré­cla­mant la grâce de Jac­que­line Sau­vage ont mo­bi­li­sé des cen­taines de per­sonnes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.