Pis­cine et chambres cli­ma­ti­sées

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Sa­ran (Loi­ret) De notre en­voyée spé­ciale An­gé­lique, la gé­rante du Dog Re­sort Hô­tel Pro­pos re­cueillis par ANTONY HALPERN JILA VAROQUIER

LE BASSIN de la Dog Plage trône dans le jar­din, en­tou­ré de pa­ra­sols. Hen­drix, un croi­sé bor­der col­lie de 3 ans, s’y jette sans hé­si­ta­tion. Il fait par­tie des clients du Dog Re­sort Ho­tel à Sa­ran, près d’Or­léans. Les clients sont tous des chiens et des chats que leurs pro­prié­taires n’ont pu em­me­ner en va­cances.

L’hô­tel a ou­vert il y a deux ans. « Si je peux contri­buer à ré­duire l’aban­don d’ani­maux, ce se­rait su­per », sou­rit la gé­rante, An­gé­lique. A l’ac­cueil, Maxime, un étu­diant ve­nu prê­ter main-forte en haute sai­son, ré­pond au té­lé­phone, qui sonne sans ar­rêt. « Pour août, les gens ont ré­ser­vé au prin­temps, confie An­gé­lique. Le reste de l’an­née, on ac­cueille les ani­maux un ou deux jours, quand leurs maîtres partent en sé­mi­naire par exemple. Mais l’été, ce sont beau­coup de va­can­ciers qui prennent l’avion ou dont les lo­ca­tions n’ac­ceptent pas les ani­maux. »

Et les clients viennent par­fois de loin. De Bre­tagne, du Pé­ri­gord ou de la ré­gion pa­ri­sienne. L’hô­tel pro­pose même à ses clients d’al­ler ré­cu­pé­rer leur ani­mal à leur do­mi­cile. « Alors qu’au Ca­na­da ou aux Etats-Unis les éta­blis­se­ments comme le nôtre sont nom­breux, en France, nous sommes rares, pour­suit la gé­rante. Ce n’est pas en­core dans les men­ta­li­tés. Pour­tant, les maîtres nous re­mer­cient. »

Car, ici, pas de cage aux bar­reaux en fer. On chou­choute les amis à quatre pattes. Les chambres d’une di­zaine de mètres car­rés sont in­di­vi­duelles, cli­ma­ti­sées et chauf­fées. Avec, en op­tion, web­cam ac­ces­sible à tout ins­tant pour les maîtres trop in­quiets et ou en manque. Et, si l’on craint que son chien s’en­nuie, on peut prendre l ’ op­tion ra­dio ou té­lé au sé­jour : « Nous pas­sons des des­sins ani­més avec des bruits d’ani­maux pour sol­li­ci­ter les ré­si­dents », sou­rit An­gé­lique.

Comme t outes les clas­siques struc­tures hô­te­lières haut de gamme, le Dog Re­sort dis­pose aus­si de son es­pace bie­nêtre. Ta­pis d’hy­dro­thé­ra­pie pour la ré­édu­ca­tion et grande pis­cine in­té­rieure de 5 m, chauf­fée à 30 oC pour les séances par­ti­cu­lières d’Aqua­fun. « Les chiens s’y dé­foulent ou peuvent ap­prendre à na­ger. » Sans ou­blier la salle de jeux, les ses­sions toi­let­tage ou la pos­si­bi­li­té de s’épa­nouir en toute li­ber­té dans le parc, avec l’un des trois em­ployés de l’hô­tel.

Quant aux f élins, ils res­tent à l’étage dans leur vaste chambre de 20 m2 équi­pée de ca­na­pés qu’ils peuvent grat­ter à leur guise, et au calme, pour les longues heures de som­meil.

« Nous ne pro­po­sons pas du luxe ici, ni des lits à bal­da­quin. C’est im­por­tant que le chien reste à sa place. » Le concept sé­duit. Il compte dé­jà près de 700 clients fi­dèles. Comme Anaïs et Jé­ré­my, un jeune couple de 28 ans, qui dé­posent pour la qua­trième fois Ike­ba­na, 3 ans : « Nous al­lons une se­maine à Bar­ce­lone. En avion, elle au­rait dû pas­ser par la soute, On au­rait dû l’en­re­gis­trer comme un simple ba­gage. Ici, elle se­ra bien », dé­taille le jeune homme. « C’est un peu plus cher que des pen­sions ou des che­nils, pour­suit Jé­ré- my, mais fi­na­le­ment as­sez peu. Et, au moins, on part se­reins. »

Comp­ter de 20 € à 35 € la nuit se­lon la chambre et la pé­riode, et 35 € pour une séance de pis­cine ou d’Aqua­fun.

« Nous pas­sons des des­sins ani­més avec des bruits d’ani­maux pour sol­li­ci­ter les ré­si­dents »

le­pa­ri­sien.fr « Va­cances : un hô­tel pour chiens et chats, avec plage et pis­cine ! » Ils jettent leur chien de la voi­ture en marche, la SPA porte plainte

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.