Le Club France lui dit mer­ci

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - Rio de Ja­nei­ro (Bré­sil) De l’un de nos en­voyés spé­ciaux STÉ­PHANE BIANCHI

« Qui ne saute pas n’est pas fran­çais, hey. Qui ne saute pas n’est pas fran­çais ! » Et, sou­dain, le Club France a pris des al­lures de stade de foot­ball à Rio de Ja­nei­ro. Comme au coeur d’une tri­bune noyée sous une vague d’al­lé­gresse, la salle cou­verte du re­paire tri­co­lore s’est mise à chan­ter à l’unis­son. Et à hur­ler, sous l’écran XXL, sa joie à l’en­droit de ce­lui que le pe­tit Abel, 9 ans, qua­li­fie d’ath­lète « le plus sym­pa » de toute l’équipe de France. « Ce type est un monstre vi­vant, un mo­nu­ment his­to­rique, hurlent de concert les Pa­ri­siens Ru­dy, 30 ans, et Ch­ris, 28 ans, en nage sous leur maillot du Bré­sil avec un énorme Vic­to­ria flo­qué sur le dos. On n’a pas à être ja­loux des Amé­ri­cains et de Mi­chael Phelps, nous aus­si on a notre lé­gende. Elle est d’une tout autre di­men­sion que Da­vid Douillet. » En va­cances avec son père Karl, pro­fes­seur de judo à Villeur­banne, et ses fran­gins, Sa­cha ne dit sur­tout pas le contraire. « Je l’avais vu lors d’un tour­noi à Pa­ris, se sou­vient le jeune ju­do­ka. Quand je suis pas­sé der­rière lui, on ne me voyait plus. Il est énorme tant spor­ti­ve­ment que phy­si­que­ment. » « Je crois qu’on a choi­si la bonne jour­née pour ve­nir, sou­rit son père. Ce que fait Ted­dy est fan­tas­tique, c’est une force de la na­ture. Mais la plus belle mé­daille de la jour­née, pour moi, est celle d’Amé­lie An­déol, car, elle, on ne l’at­ten­dait pas. » Reste qu’à l’image de Pierre, in­gé­nieur en in­for­ma­tique, pour beau­coup la star du jour res­te­ra le roi Ri­ner. « Je trouve ça aus­si émou­vant qu’ex­tra­or­di­naire de pou­voir vivre ça ici en di­rect à Rio. Mer­ci Ted­dy pour ce ca­deau ! »

Rio (Bré­sil), hier. Le Club France a vé­cu in­ten­sé­ment la vic­toire de Ri­ner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.