« Il a ver­sé sa pe­tite larme »

Frédéric Es­ca­lante, son meilleur ami

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS -

EN 2008, sur le podium des JO de Pé­kin, Ted­dy Ri­ner avait grim­pé sur la 3e marche du podium, une pho­to entre les mains, celle de Frédéric Es­ca­lante, son meilleur ami qui lut­tait alors contre une leu­cé­mie. « Cette mé­daille, je la vou­lais pour l ui, on se l ’ était pro­mis, c’était : Je com­bats, tu com­bats », se sou­vient le ju­do­ka. « Au même mo­ment, j’étais à l’hô­pi­tal, j’en ai pleu­ré », ra­conte Frédéric, au­jourd’hui en ré­mis­sion. Hier, huit ans après, le « meilleur pote », en voyage de noces à Rio, était dans les tri­bunes. « Ted­dy était mon té­moin de ma­riage, en juin der­nier. Il était en pleine pré­pa­ra­tion olympique mais avait pro­mis de ve­nir. Il a im­pro­vi­sé un dis­cours, ex­pli­quant qu’il se­rait tou­jours là pour moi. Il a ver­sé sa pe­tite larme, Ted­dy est un grand sen­ti­men­tal… » Le c h a mpi o n s ’ e s t a u s s i a mu­sé. « Ted­dy au­rait pu res­ter dis­crè­te­ment dans un coin, au contraire, il a dan­sé, a trans­pi­ré. Il est vrai­ment ve­nu au ma­riage de son ami. »

Leur ami­tié « fu­sion­nelle » date de l’ado­les­cence. « On avait 15 ans, on avait les mêmes dé­lires, on s’est v i t e r e t r o u v é s d a n s l a même chambre en équipe de France ca­dets. On était aus­si en­semble au club de Pa­ris. Tous les soirs, pour al­ler à l’en­traî­ne­ment, Ted­dy pas­sait me ré­cu­pé­rer avec son pe­tit scoo­ter 50, ça me fait rire quand j’y re­pense. » Ils ne se sont plus quit­tés de­puis. « On s’en­voie des SMS, on se té­lé­phone, pour par­ler de tout et de rien, pour­suit Frédéric. Avec un tel pal­ma­rès, beau­coup se se­raient en­vo­lés, lui a gar­dé les pieds sur terre. C’est un mec qui aime les choses au­then­tiques, les ba­lades le ma­tin et les dis­cus­sions entre potes. »

Ted­dy Ri­ner a été un té­moin très in­ves­ti au ma­riage de Frédéric Es­ca­lante, en juin der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.