« On a be­soin de temps »

Ja­vier Pas­tore,

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Bastia Pro­pos re­cueillis par YVES LEROY

L’ARGENTIN est l’opt i on nu­mé­ro 1 d’Unai Eme­ry pour me­ner le jeu pa­ri­sien, comme le confirment les pre­mières com­po­si­tions de la sai­son. Le mi­lieu de ter­rain argentin ne s’alarme pas de la pres­ta­tion du PSG et es­père réa­li­ser une grande sai­son. Com­ment ana­ly­sez-vous ce match nul pous­sif ? JA­VIER PAS­TORE. On est contents d’avoir ga­gné ce pre­mier match. Ce n’est ja­mais fa­cile. On a les trois points qu’on était ve­nus cher­cher. On au­rait ai­mé faire mieux, c’est nor­mal. On veut tou­jours ga­gner avec la ma­nière. Jouer beau­coup mieux, cher­cher à être beau­coup plus dan­ge­reux. C’était un match dif­fi­cile, Bastia a été très bon, était très bien phy­si­que­ment. C’était dif­fi­cile, il fal­lait ga­gner. Avez-vous man­qué de phy­sique ? Ce n’est pas une ex­cuse, mais le ter­rain était dif­fi­cile. Il était sec et un peu lent. C’est tou­jours dif­fi­cile d’avoir du rythme au pre­mier match. Ce­la fait un mois qu’on a com­men­cé l’en­traî­ne­ment. On va jouer de mieux en mieux quand l e cham­pion­nat va avan­cer. Que change l’ap­proche d’Unai Eme­ry ? Il veut qu’on joue beau­coup plus dans la pro­fon­deur, qu’on aille beau­coup plus vite vers l’avant, qu’on exerce une pres­sion haute. Il de­man- de beau­coup de choses. On a be­soin de temps pour tra­vailler, s’amé­lio­rer et faire ce qu’il ré­clame. A titre per­son­nel, com­ment s’an­nonce cette sai­son ? Dé­jà, je veux ga­gner ma place dans le onze ti­tu­laire. On sait que cette an­née va être dif­fi­cile, parce qu’il y a beau­coup de joueurs et donc de concur­rence. Mais je me sens bien. L’an der­nier, j’avais un problème phy­sique au mol­let qui m’a gê­né toute la sai­son. Cette an­née, j’ai bien dé­mar­ré. Je n’ai plus de mau­vaises sen­sa­tions. J’es­père réa­li­ser une belle sai­son. Mon ob­jec­tif, c’est de jouer, de ga­gner des titres. Et si après je peux mar­quer et don­ner des passes dé­ci­sives, c’est en­core beau­coup mieux.

Les dé­fen­seurs la­té­raux ont ins­crit 7 des 17 buts mar­qués par le PSG de­puis la prise de fonc­tion d’Unai Eme­ry, matchs ami­caux et of­fi­ciels confon­dus. Hier, Lay­vin Kur­za­wa a por­té son to­tal à trois uni­tés. Au­rier et Meu­nier ont cha­cun ins­crit un dou­blé. Une sta­tis­tique qui illustre l’im­por­tance des joueurs de cou­loir dans le sys­tème du coach basque.

« Eme­ry de­mande beau­coup de choses »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.