L’OM dé­marre en plein brouillard

Ligue 1.

Aujourd'hui en France - - SPORTS - CLÉ­MENT CHAILLOU

mar­seillais n’est en­core dé­fi­ni­ti­ve­ment tra­cée. Der­rière, Ro­lan­do est en ins­tance de dé­part, de­vant, le deal Nkou­dou-Njie risque de ca­po­ter et, au mi­lieu de ter­rain, le néo­ca­pi­taine Las­sa­na Diar­ra ne peut confir­mer qu’il se­ra pré­sent au club au soir de la 38e jour­née, ni même le 31 août d’ailleurs… Mal­gré ce­la, le coach es­time avoir un onze « com­pé­ti­tif » en tête. De là à jouer le haut de ta­bleau ? « Je n’ai pas une équipe à 500 M€, ré­pondF­ranck Pas­si. Je ne peux pas ga­gner le cham­pion­nat. »

Comment vont ré­agir les sup­por­teurs ?

Le der­nier exer­cice et les ré­cep­tions de Rennes ou Bor­deaux au prin­temps avaient mar­qué une vraie rup­ture entre l’OM et ses sup­por­teurs. Le dé­grais­sage es­ti­val, la len­teur du pro­ces­sus de vente et le nou­veau mode de com­mer­cia­li­sa­tion des abon­ne­ments ont fi­ni d’ac­ter le désa­mour. Moins de 15 000 ont été écou­lés et, ce soir, entre 35 000 et 40 000 spec­ta­teurs seule­ment sont at­ten­dus. Si elle ne se­ra pas hos­tile, l’am­biance ne pro­met pas d’être folle dans les tra­vées du Vé­lo­drome. Pour le mo­ment, du moins. « Tout le monde est en co­lère au­jourd’hui, mais la flamme peut vite re­par­tir », glis­sait il y a quelques jours un res­pon­sable de groupe. En­core faut-il trou­ver de quoi l’al­lu­mer…

Mar­seille (Bouches-du-Rhône), le 9 août. Au mo­ment de re­trou­ver les ter­rains de Ligue 1, le chan­tier de l’ef­fec­tif est tou­jours ou­vert à l’OM : l’ave­nir du nou­veau ca­pi­taine Las­sa­na Diar­ra (à gauche) reste par exemple en­core in­cer­tain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.