« Je ne me dé­ro­be­rai pas »

FON­DA­TION POUR L’IS­LAM DE FRANCE. Jean-Pierre Che­vè­ne­ment de­vrait ac­cep­ter, mal­gré les cri­tiques, de pré­si­der cette ins­ti­tu­tion cen­sée oeu­vrer à une meilleure in­té­gra­tion de l’is­lam dans la Ré­pu­blique.

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - Pro­pos re­cueillis par JANNICK ALIMI

LE NOM de Jean-Pierre Che­vè­ne­ment, 77 ans, a été avan­cé — et aus­si­tôt contes­té — le 3 août par Fran­çois Hol­lande pour pré­si­der la Fon­da­tion pour les oeuvres de l’is­lam de France, un pro­jet mis sur les rails en 2005 par Do­mi­nique de Ville­pin et que le gou­ver­ne­ment de Ma­nuel Valls sou­haite re­lan­cer et mettre en place d’ici à la fin de l’an­née. Son but : mieux in­té­grer l’is­lam dans la Ré­pu­blique. Dès 1999, Che­vè­ne­ment, alors mi­nistre de l’In­té­rieur du gou­ver­ne­ment Jos­pin, avait lan­cé une grande consul­ta­tion sur le su­jet qui n’avait pu abou­tir. Te­nant d’une laï­ci­té ré­pu­bli­caine, il nous dé­voile ses pro­jets et sa vi­sion de l’is­lam de France. @Jan­ni­ckA­li­mi1

Pa­ris, hier. Jean-Pierre Che­vè­ne­ment est pres­sen­ti pour pré­si­der la Fon­da­tion pour les oeuvres de l’is­lam de France : « C’est une bonne ré­ponse à la pous­sée du terrorisme, conforme à l’in­té­rêt des mu­sul­mans aus­si bien qu’à l’in­té­rêt de la France. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.