Leurs prières pour la France

RE­LI­GION. Au­jourd’hui, les ca­tho­liques sont ap­pe­lés à prier pour la France dans toutes les églises du pays. A Lourdes, 25 000 per­sonnes sont at­ten­dues. Par­mi elles, Arthur, Gi­nette ou Laëtitia.

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Lourdes (Hautes-Py­ré­nées) De notre envoyée spé­ciale FLO­RENCE MÉRÉO

15 H 30 PRÉCISES. Le so­leil tape si fort que le bi­tume se colle aux chaus­sures. Des pè­le­rins tentent de cap­ter quelques gouttes du bru­mi­sa­teur géant d’un bé­né­vole. Pour­tant, dès que le haut-par­leur se met en marche, la foule se fige, ou­bliant la cha­leur. De­vant la grotte sa­crée du sanc­tuaire de Lourdes, il est l’heure du cha­pe­let, la prière à la Vierge Ma­rie que tous sont ve­nus cé­lé­brer hier en c e week- e nd de l ’ Ass o mp­tion. Au­jourd’hui, ils en pro­non­ce­ront une autre. Après l’as­sas­si­nat du père Ha­mel dans son église de SaintE­tienne-du-Rou­vray, les ca­tho­liques ont été in­vi­tés par leurs ins­tances à « prier pour la France ». Dans les 52 ha du site re­li­gieux, nous leur avons de­man­dé ce dont avait be­soin la na­tion en ces temps trou­blés. Arthur, 24 ans

Les cal­culs, Arthur ne connaît ça que trop bien. Alors le doc­to­rant en ma­thé­ma­tiques de 24 ans va prier pour que l’équa­tion qu’il re­doute ne se concré­tise pas. « On a l’ha­bi­tude de de­man­der la paix pour le monde, pour les chré­tiens d’Orient. Cette an­née, on se rend compte qu’il faut aus­si la sou­hai­ter pour la France. Je prie­rai pour que la guerre ci­vile n’ar­rive pas, qu’elle soit eth­nique ou liée aux luttes so­ciales qu’on a vues très vio­lentes lors des ma­ni­fes­ta­tions contre la loi Tra­vail », dé­crypte le Stras­bour­geois de près de 2 m. « Ce qu’il faut vi­ser, note-t-il, c’est la pros­pé­ri­té, pas seule­ment éco­no­mique mais celle qui per­met au ci­toyen de s’épa­nouir. » Emi­lienne, 48 ans

Le bleu de son pagne est in­tense. Le vi­sage de Jean-Paul II y est im­pri­mé. « Prier pour la France, c’est prier pour le re­trait des dji­ha­distes qui tentent de l’ébran­ler, pour qu’ils ne soient plus qu’un mau­vais sou­ve­nir, confie Emi­lienne, ori­gi­naire de Côte d’Ivoire. Qu’elle re­de­vienne ce pays où on peut rê­ver en grand et se pro­me­ner tran­quille­ment. » La qua­dra­gé­naire dé­signe d’un ho­che­ment de men­ton deux mi­li­taires en armes (plus de 500 membres des forces de l’ordre sont mo­bi­li­sés) qui passent au loin. « Avoir be­soin de tant de sé­cu­ri­té à Lourdes montre bien que quelque chose cloche. »

« Que la guerre ci­vile n’ar­rive pas » « Que les dji­ha­distes soient un mau­vais sou­ve­nir » « Que tout le monde s’y mette pour gué­rir ses bles­sures »

Laëtitia, 26 ans et Florent, 25 ans

Dans la ci­té ma­riale, des mil­liers de pè­le­rins dé­filent dans l’es­poir de gué­rir leurs maux . « Je ne crois pas qu’il faille un mi­racle pour la France, ce se­rait trop pes­si­miste. Mais puis­qu’on est à Lourdes, on peut in­sis­ter pour qu’elle gué­risse de ses bles­sures », ré­flé­chit Florent, un jeune homme du « cru », ve­nu d’un vil­lage alen­tour se pro­me­ner avec sa com­pagne. « Il faut que tout le monde s’y mette », re­prend Laëtitia, 26 ans. Le couple a beau être in­terne en mé­de­cine, il n’a pas en­core trou­vé la par­faite or­don­nance. « Mais je suis per­sua­dée, note Laëtitia, que de pen­ser aux autres plu­tôt qu’à soi et re­la­ti­vi­ser nos pro­blèmes peut faire du bien à la na­tion tout en­tière. »

« Que ses ci­toyens soient fiers d’être fran­çais »

Gi­nette, 77 ans, avec Cy­prien et Al­ban, 16 et 17 ans

Elle al­lume une ci­ga­rette et se marre face aux yeux sur­pris. Ce n’est quand même pas parce qu’elle est dans un cha­riot de ma­lade que Gi­nette va re­non­cer à son plai­sir du quo­ti­dien ! La sep­tua­gé­naire de Ber­ge­rac va prier pour que les gou­ver­ne­ments s’en­tendent pour la paix. « Pour eux sur­tout », sou­rit-elle. Eux ? Les tout jeunes bran­car­diers bé­né­voles qui l’aident pa­tiem­ment dans son pè­le­ri­nage. Cy­prien et Al­ban, les deux ly­céens pa­ri­siens de 16 et 17 ans, en­ché­rissent. « On va prier pour que les Fran­çais soient à nou­veau fiers de l’être et que les chré­tiens le soient aus­si. » Tous deux l’as­surent : il n’est pas si fa­cile d’être « un jeune ca­tho » au­jourd’hui en France. « L’Eglise est soit cri­ti­quée, comme l’a mon­tré l’af­faire Bar­ba­rin, soit at­ta­quée, avec Saint-Etienne-duRou­vray. Il faut être en­core plus forts et prier pour elle », est per­sua­dé Cy­prien.

De­vant la ba­si­lique Notre-Da­me­du-Ro­saire, un couple passe. Au­cun des deux n’est croyant, juste cu­rieux de dé­cou­vrir ce site. « Pas de prière donc, lance-t-il, mais des pen­sées pour la France, ça, c’est sûr ! »

Lourdes (Hautes-Py­ré­nées), hier. Laëtitia et Florent, in­ternes en mé­de­cine, ne veulent pas d’un mi­racle pour la France mais plus de so­li­da­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.