La mu­sique de la ren­trée

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - STÉ­PHANE ALBOUY J.VA.

Dif­fi­cile d’y échap­per. Même pour les chan­ceux pour qui les va­cances se pro­longent, la pe­tite mu­sique de la ren­trée com­mence à se faire en­tendre. Et, pour faire en sorte que dé­but sep­tembre verse plus dans la mélodie que dans la ca­co­pho­nie, mieux vaut prendre ses dis­po­si­tions. Faire bais­ser le mon­tant de l’ad­di­tion peut être un ob­jec­tif. Mais rem­plir le car­table d’un col­lé­gien ou d’un ly­céen sans stress peut aus­si avoir un prix. Et, fi­na­le­ment, lorsque l’on prend en compte tous ces as­pects, le pa­pe­tier ou le li­braire de quar­tier par­viennent par­fois à ti­rer leur épingle du jeu face aux grandes sur­faces. sal­bouy@le­pa­ri­sien.fr

Plus cher pour les étu­diants

1,01 % de plus qu’en 2015. C’est ce que les étu­diants de­vront dé­bour­ser pour leur ren­trée, se­lon une étude de la Fage (Fé­dé­ra­tion des as­so­cia­tions gé­né­rales étu­diantes) que nous dé­voi­lons. « La casse est li­mi­tée grâce au gel de cer­tains ta­rifs — frais d’ins­crip­tion, Sé­cu­ri­té so­ciale, mu­tuelle, etc. — pour le­quel nous nous sommes bat­tus, concède Alice Clé­ment, la vice-pré­si­dente char­gée des af­faires so­ciales. Mais le coût at­teint 2 359,85€ en moyenne par étu­diant. Ce­la reste très éle­vé dans un contexte de pré­ca­ri­té gran­dis­sante des jeunes, moins nom­breux au­jourd’hui à pou­voir comp­ter sur l’aide fi­nan­cière de leurs pa­rents. »

Le loyer, un poste de dé­pense im­por­tant

La Fage pointe le coût plus im­por­tant des pro­duits cou­rants (+ 3,43 %) et sur­tout, ce­lui des ap­par­te­ments (+ 1,41 %). « L’en­ca­dre­ment des loyers donne des ré­sul­tats po­si­tifs à Pa­ris, nous en de­man­dons la gé­né­ra­li­sa­tion », pour­suit-elle. Car, se­lon la Fage, un quart des étu­diants doivent tra­vailler pour fi­nan­cer leurs études : « Le sys­tème de bourse doit être re­vu pour ne pas en ex­clure les classes moyennes. » L’Unef (l’Union na­tio­nale des étu­diants de France), se­lon son en­quête pa­rue di­manche, es­time, elle, l’aug­men­ta­tion à 1,23 %. Le mi­nis­tère de l’Edu­ca­tion na­tio­nale a ten­té, de son cô­té, de ras­su­rer. Il a in­di­qué, hier, que l’ef­fort « sans pré­cé­dent » consen­ti de­puis 2012 pour amé­lio­rer les condi­tions de vie des étu­diants se­ra pour­sui­vi à la ren­trée. Se­lon lui, 40 000 lo­ge­ments étu­diants de­vraient être construits d’ici à 2017, en plus des 20 722 qui ont dé­jà vu le jour entre 2013 à 2015. Il as­sure aus­si que « les cri­tères d’at­tri­bu­tion des lo­ge­ments so­ciaux étu­diants se­ront cla­ri­fiés dès la ren­trée ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.