Lourdes, pain bé­nit des com­mer­çants

PÈ­LE­RI­NAGE. 22 000 per­sonnes ont as­sis­té hier à la messe qui clô­tu­rait les fêtes de l’As­somp­tion. Un peu moins que pré­vu mais les com­mer­çants, qui crai­gnaient une vraie désaf­fec­tion, sont ra­vis.

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Lourdes (Hautes-Py­ré­nées) De nos en­voyés spé­ciaux Fran­çois Des­tan­dau, di­rec­teur d’hô­tel FLO­RENCE MÉRÉO

LE DIABLE s’ar­rête à deux pas de la porte prin­ci­pale du sanc­tuaire. Mais ce­lui-là n’ef­fraie per­sonne, bien au contraire. Sur le pe­tit cha­riot s’en­tre­posent de gros car­tons rem­plis de bi­dons et de gourdes en forme de Vierge. Chaque jour, il s’en vend des mil­liers à Lourdes. « Au moins plu­sieurs cen­taines chez nous », ex­plique en les ran­geant Na­tha­lie, ven­deuse de­puis quinze ans à la bou­tique l’Es­pla­nade, une des der­nières avant de pé­né­trer dans le site dé­dié à Ma­rie. Alors que le 143e pè­le­ri­nage s’est ache­vé hier dans la ci­té ma­riale, les com­mer­çants sont una­nimes.

Ce week-end du 15 août a été du pain bé­nit pour leur ac­ti­vi­té qui avait pour­tant mal dé­mar­ré cette sai­son. « Avec tout ce qui s’est pas­sé, on avait peur que ça ne prenne pas, que les gens ne viennent pas. On est donc plu­tôt contents », sou­rit Na­tha­lie. « On fait + 40 % par rap­port à un week-end nor­mal même si le pa­nier moyen n’est pas très éle­vé, aux alen­tours de 8 € », en­ché­rit Pas­cale. La qua­dra­gé­naire tient avec son ma­ri Pas­cal (!) le ma­ga­sin Tou­risme et Re­li­gion de­puis quatre ans. En plus des cha­pe­lets et des sta­tuettes à l’ef­fi­gie de la mère de Jé­sus, elle vend elle aus­si énor­mé­ment de bi­dons et fioles, entre autres. « Lourdes, c’est l’eau, ses bien­faits, alors les gens en achètent de toute taille », re­prend-elle.

Ce n’est pas Su­zanne, une Ni­çoise de 49 ans qui va dire le contraire. De­vant la ba­si­lique, elle traîne deux gros sacs où trônent quatre bi­dons es­tam­pillés Lourdes et une di­zaine de pe­tites gourdes. « Je rem­plis à la fon­taine les gros et j’offre en­suite l’eau bé­nite dans les pe­tites Vierge. Il y en a pour mes amis, ma fille, ma nièce. On la boit ou on la passe sur le vi­sage et les mains pour se sen­tir mieux. J’en ai eu pour une quin­zaine d’eu­ros. » Bé­nite… l’eau ne l’est pour­tant pas à Lourdes ! Elle est « ba­nale », pré­vient le site In­ter­net du sanc­tuaire. Mais sa po­pu­la­ri­té est mi­ra­cu­leu­se­ment née car « le moyen ap­pa­rent le plus fré­quent des mi­racles est l’em­ploi de l’eau de la source », y lit-on en­core.

Il n’y a pas que dans les ma­ga­sins de sou­ve­nirs, aux noms éton­nants (Au Sa­cré-Coeur de Jé­sus, Al­lé­luia…) et qui dé­bordent sur les trot­toirs, que les com­mer­çants ont re­trou­vé le sou­rire. Eléa­nor, 22 ans, tient avec son frère un res­tau­rant­sa­lon de thé. « Le dé­but de l’an­née a été as­sez dif­fi­cile mais c’est re­par­ti », dit-elle. « Ce qui m’in­quiète est que les Ita­liens ne sont pas ve­nus, coupe William, son frère. D’ha­bi­tude, on en sert énor­mé­ment. Là, j’ai vu le pre­mier de la se­maine ce ma­tin (hier). » Même cons­tat à l’hô­tel l’As­to­ria du Va­ti­can. Les 140 chambres font le plein — ou presque — mais sans les tra­di­tion­nels Ita­liens. « La crise qui les touche les em­pêche de ve­nir faire du tou­risme ici. Un nou­veau public, no­tam­ment asia­tique, com­mence à ap­pa­raître », dé­crypte son di­rec­teur Fran­çois Des­tan­dau, qui juge le mil­lé­sime Lourdes 2016 comme « un bon cru ». « J’avais peur que la sé­cu­ri­té ap­pa­rente dont on a beau­coup par­lé dis­suade. Je pense qu’elle a ef­frayé quelques per­sonnes qui ne sont pas ve­nues mais en a ras­su­ré beau­coup d’autres. Elles peuvent être là en toute sé­ré­ni­té. »

« Un nou­veau public, no­tam­ment asia­tique, com­mence à ap­pa­raître »

le­pa­ri­sien.fr 22 000 croyants ont prié pour la France

Lourdes (Hautes-Py­ré­nées), hier. Même si l’eau de la ci­té ma­riale n’est pas bé­nite, elle est mal­gré tout très po­pu­laire et les pè­le­rins en achètent des litres, avant de se rendre au sanc­tuaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.