Des ro­bots pour soi­gner les ani­maux

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - LOUISETTE GOURVERNE

LES VÉTÉRINAIRES en rê­vaient, la technologie l’a fait. De­puis deux ans, Lu­di­vine Jac­que­min-Bie­trix, jeune phy­sio­thé­ra­peute, a ga­gné un vrai confort de tra­vail. Elle a testé avec la so­cié­té All­care, à Cha­beuil (Drôme), une plate-forme de mo­bi­li­sa­tion mo­to­ri­sée des qua­dru­pèdes sous la forme d’un ap­pa­reil high-tech. Le but ? Pous­ser nos chers ani­maux de com­pa­gnie vers une ré­édu­ca­tion ac­tive plus ef­fi­cace. « Le prin­cipe de pla­cer en dés­équi­libre un qua­dru­pède pour l’obli­ger à com­pen­ser cette dé­sta­bi­li­sa­tion par des ajus­te­ments et tra­vailler son équi­libre n’est pas nou­veau », pré­cise cette vé­té­ri­naire dans une cli­nique à Saint-Pé­ray (Ar­dèche).

« La théo­rie était bien là, mais pla­cer un chien sur une planche en bois mise en mou­ve­ment par deux per­sonnes n’était pas ai­sé », ex­plique la jeune pro­fes­sion­nelle. « Ce ro­bot re­prend ce prin­cipe tout en li­bé­rant nos mains et il nous per­met de faire un tra­vail pré­cis et re­pro­duc­tible, et ce­la sans nous faire mal au dos », ap­pré­cie-t-elle. La plate-forme Imoove Vet fait no­tam­ment ses preuves avec les ani­maux qui ne peuvent pas sup­por­ter la bal­néo­thé­ra­pie, par ailleurs en­core plus dé­li­cate à mettre en oeuvre.

Des ré­sul­tats pro­bants avec les chiens âgés

Le concept avait dé­jà été éprou­vé sur les hu­mains. All­care — 10 sa­la­riés et un chiffre d’af­faires de 1,2 M€ en 2015 — fa­bri­quait de­puis 2008 un mo­dèle si­mi­laire de pla­teau (Eli­sphé­rique) ef­fec­tuant ce même tra­vail, des­ti­né à la ré­édu­ca­tion des per­sonnes très âgées ou des spor­tifs. « La ré­édu­ca­tion fonc­tion­nelle des ani­maux com­mence à se développer en France, nous pou­vons dé­sor­mais pro­po­ser aux pra­ti­ciens une plate-forme qui a été conçue pour ré­pondre à leurs be­soins spé­ci­fiques. Les chiens ou les chats res­tent ai­sé­ment sur le pla­teau sphé­rique du­rant des séances de cinq à quinze mi­nutes », com­mente Flo­ria­na Tu­di­co, res­pon­sable com­mer­ciale chez All­care.

« J’ai consta­té de bons ré­sul­tats chez les chiens âgés, à qui l’on pres­crit sou­vent trop vite des an­ti-in­flam­ma­toires lors­qu’ils sont sup­po­sés af­fec­tés d’ar­throse. Ils se re­mettent à trot­ter, jouent à nou­veau, sont plus alertes après quelques séances », abonde la vé­té­ri­naire. De­puis six mois, une quin­zaine d’ap­pa­reils of­frant des exer­cices de dé­sta­bi­li­sa­tion contrô­lés ont été com­mer­cia­li­sés en France. Des tests scien­ti­fiques sur les ef­fets de ce ro­bot sont par ailleurs réa­li­sés par l’ins­ti­tut d’en­sei­gne­ment su­pé­rieur VetA­gro Sup à Lyon.

Cha­beuil (Drôme). Lu­di­vine Jac­que­min-Bie­trix a testé une ma­chine de ré­édu­ca­tion ac­tive spé­cia­le­ment conçue pour les chiens et les chats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.