Voi­ci ve­nue l’heure des

SPORTS COL­LEC­TIFS. Au bout d’un match fou, les Bleues du hand se sont qua­li­fiées hier pour les de­mi­fi­nales. Un exemple à suivre pour les bas­ket­teurs et les hand­bal­leurs.

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - Rio (Bré­sil) De nos en­voyés spéciaux ÉRIC MI­CHEL ET STÉ­PHANE BIANCHI

CE FUT DINGUE, ha­le­tant, pre­nant. C’est un peu la ma­gie des Jeux, celle qui étreint les sports col­lec­tifs quand les mé­dailles se rap­prochent. Main­te­nant, quoi ! Et les filles du hand­ball n’ont pas ra­té la marche cette fois. Qua­li­fiées hier pour les de­mi-fi­nales en bat­tant l’Es­pagne (27-26 après pro­lon­ga­tion) au terme d’un match ex­tra­or­di­naire d’in­ten­si­té qu’elles au­raient pu perdre, elles ont mon­tré l’exemple, le che­min à suivre et ce qui at­tend les Bleus du basket et du hand en ce jour pas comme les autres. Ce jour où bas­cule un des­tin olym­pique, où il faut choi­sir entre se rap­pro­cher un peu plus de ses rêves d’éter­ni­té ou plon­ger dans l’ou­bli avec re­tour pré­coce à la mai­son, comme les vol­leyeurs, les deux équipes de rug­by à 7, les po­loïstes et les foot­bal­leuses.

L’his­toire de Par­ker et des Bleus ne peut pas s’ache­ver ce soir

Après les filles du hand et celles du basket (qui ten­taient la nuit der­nière de se his­ser à leur tour dans le der­nier car­ré face au Ca­na­da), place donc à la bande à Par­ker et aux Ex­perts qui sont au ren­dez-vous des quarts. Le jour se lève sur un mer­cre­di de fo­lie.

Am­biance sam­ba d’abord pour les doubles cham­pions olym­piques en titre. Au pe­tit ma­tin bré­si­lien (15 heures en France), les meilleurs du meilleur du hand mon­dial af­frontent plus que sept joueurs. Ils dé­fient tout un pays, le Bré­sil, dont l’amour que lui portent ses sup­por­teurs dé­passe par­fois les bornes. De­man­dez à Re­naud La­ville­nie ! Pour réus­sir le tri­plé, les Ex­perts doivent battre les Bré­si­liens au Bré­sil. Ça pa­raît peut-être fa­cile vu de France. Ça l’est moins ici.

Am­biance cor­ri­da à deux pas de là, en­suite (19 h 30), pour les bas­ket­teurs qui re­trouvent leur en­ne­mi pré­fé­ré, l’Es­pagne. On le sa­vait de­puis le dé­but, ça ne pou­vait que se pas­ser ain­si. Les deux der­niers cham­pions d’Eu­rope s’af­frontent à nou­veau dans un match cou­pe­ret, les yeux dans les yeux, du moins quand la taille le per­met. Le duel se­ra âpre, mus­clé, ten­du, comme tou­jours. Avec cette vé­ri­té, im­pla­cable : si ça se passe mal, on ne re­ver­ra plus To­ny Par­ker sous le maillot de l’équipe de France. Si les Bleus sont éli­mi­nés, un des plus illustres cham­pions du sport tri­co­lore lui di­ra au re­voir. On s’y pré­pare. Mais pas au­jourd’hui, pas contre l’Es­pagne.

Londres (Royaume-Uni), le 8 août 2012. Ni­co­las Ba­tum (en blanc) re­trouve cet après-mi­di l’Es­pagne de Pau Ga­sol. Comme lors des Jeux olym­piques de 2012, où les Ibères avaient éli­mi­né les Bleus en quarts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.