Mul­ler de­vant le TAS

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - Rio de Ja­nei­ro E.B.

AF­FAIRE MUL­LER, suite… Cinq di­ri­geants — De­nis Mas­se­gli a , pr é s i dent du CNOSF, en tête — ont com­pa­ru lun­di soir de­vant les 15 membres du bu­reau de la Fé­dé­ra­tion internationale de na­ta­tion (Fi­na) pour plai­der la cause d’Au­ré­lie Mul­ler, dis­qua­li­fiée après avoir ter­mi­né 2e du 10 km. « A la fin, ce­la a été chaud, car ils ne vou­laient rien en­tendre. On n’a pas été très di­plo­mates… » confie l’un des par­ti­ci­pants. Avant même de connaître l’is­sue de l’ap­pel, re­je­té hier après-mi­di, les Fran­çais avaient dé­jà mon­té leur dos­sier sur des fautes dans l’or­ga­ni­sa­tion et sur la pro­cé­dure qu’ils ont dé­po­sé dans la soi­rée au tri­bu­nal ar­bi­tral du sport (TAS). La na­geuse sou­haite y com­pa­raître. A Rio, le TAS rend son ju­ge­ment en vingt-quatre heures. « Au fond de moi, je sais que je suis 2e. On va se battre jus­qu’au bout », mar­tèle l’Al­sa­cienne. qui a dé­ci­dé de conti­nuer quatre ans de plus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.