Le gen­til dra­gon soigne son re­tour

« PE­TER ET ELLIOTT LE DRA­GON ». Qua­rante ans après le des­sin ani­mé culte, une nou­velle ver­sion de la belle his­toire d’ami­tié, en images réelles, sort au­jourd’hui, avec Ro­bert Red­ford. Un pur bon­heur.

Aujourd'hui en France - - LES SORTIES AU CINÉMA - RE­NAUD BARONIAN

ca­che­raient dans des fo­rêts touf­fues pour évi­ter les hu­mains. Les images, d’une beau­té à cou­per le souffle, ma­gni­fient la na­ture à coups de plans au­da­cieux. Du cô­té des ef­fets spéciaux, « Pe­ter et Elliott le dra­gon » s’ap­proche de la per­fec­tion : for­mi­da­ble­ment conçu en images sur or­di­na­teur, le dra­gon est in­croya­ble­ment cré­dible, en par­ti­cu­lier dans les scènes où il vole. Et ses créa­teurs ont su conser­ver son as­pect de gen­til chien ir­ré­sis­tible.

Ce­rise sur le gâ­teau : Ro­bert Red­ford, dans le rôle du pa­py garde fo­res­tier, campe mer­veilleu­se­ment ce vieil es­co­griffe li­ber­taire convain­cu de l’exis­tence des dra­gons, qui re­trouve du poil de la bête pour dé­fendre la bes­tiole, l’en­fant, et ses convic­tions. Rien que pour lui, le film vaut le dé­pla­ce­ment, tant pour les en­fants que pour les adultes. le­pa­ri­sien.fr

Pe­ter (in­ter­pré­té par Oakes Fe­gley) est un en­fant sau­vage, élé­vé par un dra­gon dans une fo­rêt amé­ri­caine.

La ver­sion Dis­ney de 1977 met en scène l’ami­tié d’un pe­tit gar­çon mal­trai­té et d’un gen­til dra­gon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.